Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

Wadjda, être jeune fille en Arabie Saoudite

Rédigé par | Vendredi 8 Mars 2013



© Pretty Pictures
© Pretty Pictures
Le vélo est-il la voie du péché ou de la libération ? Le film trace la « quête du Graal » de Wadjda, la fille d’un jeune couple d’Arabie Saoudite, dont la mère est professeure et le père travailleur dans une exploitation pétrolière. Et pour acquérir la bicyclette tant rêvée, Wadjda entreprend de gagner le concours de récitation coranique de son école.

À travers cette histoire mêlant pointes d’humour et petites touches critiques à l’égard de la société patriarcale et sexiste, c’est le conditionnement des femmes, dès leur enfance, qui est ici relatée. On suit Wadjda, qui se heurte au règlement de son école, forcément non mixte. On s’attache à la mère, qui croyait vivre le parfait bonheur conjugal et devra accepter sa condition de femme mariée à un polygame…

En réalisant le premier film saoudien, Haifaa Al Mansour ose s’attaquer aux diktats du wahhabisme appliqués à la gent féminine. Wadjda, avec ses baskets et son vélo, symbolise la nouvelle génération qui ne se laissera plus faire.

Wadjda, de Haifaa Al Mansour. En salles le 6 février.
Prix de la critique internationale, au Festival de Venise 2012. Muhr du meilleur film arabe et prix d’interprétation féminine, au Festival de Dubaï 2012.


Journaliste à Saphirnews.com ; rédactrice en chef de Salamnews En savoir plus sur cet auteur



Loading














Recevez le meilleur de l'actu