Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Visite surprise de Bush

| Mardi 4 Septembre 2007



George W. Bush, qui a effectué lundi une visite surprise en Irak dans une province emblématique pour la Maison Blanche des "succès" enregistrés, a suggéré une possible réduction de troupes si les progrès évoqués se confirment.

Devant des militaires sur la base d'Al Assad, M. Bush, qui est confronté à l'hostilité du Congrès, a toutefois souligné qu'une telle décision ne serait pas prise sous l'influence d'opinions "politiciennes" à Washington.

Cette visite surprise de quelques heures en Irak est intervenue le jour même où la Grande-Bretagne, le plus sûr allié des Américains, a procédé à un retrait hautement symbolique de la deuxième ville du pays, Bassorah (sud).

Toute réduction "sera basée sur une évaluation sereine faite par la hiérarchie militaire (...) et non pas à partir de réactions politiciennes nerveuses à Washington", a expliqué M. Bush devant les militaires sur la base d'Al Assad.

Accompagné de la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice, M. Bush était arrivé en début d'après-midi sur cette base aérienne située à 180 km à l'ouest de Bagdad, où l'attendaient le secrétaire à la Défense Robert Gates et plusieurs responsables militaires.

M. Bush a quitté l'Irak peu avant 20h00 GMT à bord de l'avion présidentiel Air Force One pour se rendre sur sommet de l'APEC en Australie, a indiqué à Washington une porte-parole de la Maison Blanche, Cynthia Bergman.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu