Connectez-vous S'inscrire






Archives

Véritable massacre

Rédigé par Colin Mohammed | Jeudi 1 Août 2002

« Véritable massacre » a qualifié le mouvement Hamas, le raid nocturne du mardi 23 juillet 2002. L'aviation israélienne a effectué un raid sur la ville de Gaza, tôt mardi, détruisant plusieurs maisons au cours d'une opération qui, selon des sources palestiniennes, a fait 12 morts,



« Véritable massacre » a qualifié le mouvement Hamas, le raid nocturne du mardi 23 juillet 2002. L'aviation israélienne a effectué un raid sur la ville de Gaza, tôt mardi, détruisant plusieurs maisons au cours d'une opération qui, selon des sources palestiniennes, a fait 12 morts, dont le chef local de la branche armée du Hamas, ainsi que 130 blessés.

Salah Chéhadé, 50 ans, fut le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam. Marié et père de 6 filles, il avait été détenu une prison israélienne de 1984 à 1998 et était l'un des fondateurs de la branche armée du Hamas. Sa femme, une de ses filles et un autre membre des Brigades, Zaher Nassar figurent parmi les tués.D'après les témoins palestiniens, un avion de combat F-16 a tiré un missile sur un groupe d'habitations de Gaza, provoquant l'effondrement de plusieurs d'entre elles. Par ailleurs, deux militants du Djihad islamique ont été tués dans la soirée au cours d'un accrochage avec des soldats israéliens près de la colonie juive de Gush Katif, dans le sud de la bande de Gaza. Le Hamas a menacé mardi de passer 'aux actes' pour riposter à ce raid. 'Désormais, on ne peut plus répondre par des mots à la boucherie perpétrée cette nuit par Israël. Laissons les actes s'exprimer', a déclaré le fondateur et dirigeant spirituel du mouvement, cheikh Ahmed Yassine.

Juste après le raid, dans plusieurs localités de la bande de Gaza, des manifestations de Palestiniens en colère ont eu lieu, les manifestants s'affrontant même à des soldats israéliens à Rafah et à Khan Younès. Des manifestants se sont également rassemblés dans le camp de réfugiés de Jabalia, au nord de Gaza, réclamant vengeance, alors que des Palestiniens armés tiraient en l'air Ces accrochages ont fait une dizaine de blessés palestiniens. La direction palestinienne a affirmé dans un communiqué que le raid de la nuit dernière était 'un coup dur aux efforts internationaux qui tentent d'obtenir un retrait israélien et un retour à la table des négociations'. Le ministre de l'Information Yasser Abed Rabbo a qualifié le raid de 'crime de guerre', ajoutant : 'Les Américains sont également responsables de ce crime dans la mesure où les Israéliens ont utilisé un F-16 de fabrication américaine pour cette attaque criminelle'. Le principal conseiller du président Yasser Arafat, Nabil Abou Roudeina, a affirmé pour sa part à la télévision qatarie Al-Jazeera que l'Autorité palestinienne allait faire appel au Conseil de sécurité de l'ONU dans les 24 heures. Après avoir déclaré que les familles et les proches des martyrs seront expulsés, l’armée israélienne continue d’appliquer la politique de la terreur et de l’humiliation.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu