Connectez-vous S'inscrire






Archives

Vergès défenseur de Saddam Hussein

Rédigé par Dramé Ibrahima | Lundi 29 Mars 2004

L’avocat français Me Vergès a affirmé avoir reçu une lettre du neveu du dictateur déchu Saddam Hussein, lui demandant d’assurer la défense de son oncle. Rendu célèbre en plaidant pour des militants du FLN pendant la guerre d’Algérie, ou bien pour le terroriste vénézuélien Carlos, ou encore pour l’ancien chef de la Gestapo, Barbie ; l’avocat français a confirmé samedi qu’il acceptait de prendre la défense de Saddam Hussein. Me Vergès qui évoque une réelle menace sur la vie de Saddam Hussein projete de saisir la cour pénale internationale.



L’avocat français Me Vergès a affirmé avoir reçu une lettre du neveu du dictateur déchu Saddam Hussein, lui demandant d’assurer la défense de son oncle. Rendu célèbre en plaidant pour des militants du FLN pendant la guerre d’Algérie, ou bien pour le  terroriste vénézuélien Carlos, ou encore pour l’ancien chef de la Gestapo, Barbie ; l’avocat français a confirmé samedi qu’il acceptait de prendre la défense de Saddam Hussein. Me Vergès qui évoque une réelle menace sur la vie de Saddam Hussein projete de saisir la cour pénale internationale.

 

Saddam défendu

Saddam Hussein, dont tout le monde ne gardera en tête que les images de son humiliante arrestation, a finalement un avocat. Me Vergès s’est dit très craintif quant à la vie de l’ancien dictateur « Ma crainte, ce n’est pas le procès. Ma crainte, c’est qu’on le tue auparavant » a déclaré l’avocat au micro de France Inter. Les révélations de l’ancien dictateur visant les Etats-Unis, son fournisseur en produits chimiques, pourrait mettre le gouvernement américain dans une situation très inconfortable. D’autant plus que le département de commerce américain a eu l’autorisation de vendre des toxines botuliques et de maladie du charbon au gouvernement américain en 1988. « C’est pour ça que je crains pour sa vie et c’est pour ça que dès maintenant je crie alerte ».  Me Vergès a également violemment critiqué les conditions et l’exhibition de son arrestation. « L’exhibition d’un prisonnier hagard, objet manifestement d’un empoisonnement et traité comme une bête au foirail, la photographie d’un prisonnier de guerre, ancien chef d’Etat, allongé par terre avec les godillots d’un soldat américain sur lui sont indignes » a-t-il jugé. Malgré l’urgence du procès, aucune date n’est fixée pour le moment en raison de l’instabilité politique irakienne. Me Vergès a immédiatement demandé à rencontrer Saddam Hussein actuellement sous « protection » de la croix rouge

 

Sa stratégie de défense

L’avocat français compte bien faire appliquer les conventions internationales en annonçant qu’il portera plainte auprès de la cour pénale internationale pour violation des conventions de Genève. Le procès du Raïs amènera d’autres personnalités sur le banc des accusés selon Me Vergès : « Si un procès a lieu à propos de la possession de ces armes ou de leur utilisation, il sera amené à dire comment il les a eues. Il les a eues parce que les américains et les anglais lui ont vendues ». Le secrétaire américain à la défense, Donald Rumsfeld ainsi que l’ancien secrétaire d’Etat, Henry Kissinger figurent parmi les cibles de l’avocat français. Qualifiant Rumsfeld de « Commis-voyageur pour la vente de toxines et d’éléments chimiques », il dénonce son voyage en Irak en 1984 sous la présidence de Reagan.

 

Le chaos en Irak
Sur le terrain, le harcèlement contre les colonisateurs se poursuit. La journée de dimanche, deux hommes agents de sécurité à la protection d’ingénieurs de Général Electric ont été abattu par des hommes armés et masqués.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu