Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Vaucluse : l’augmentation des indemnités d’un maire FN retoquée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 27 Août 2014



Joris Hébrard, le maire FN du Pontet, a été forcé d’annuler l'augmentation de 44 % de ses indemnités après une décision de la préfecture du Vaucluse qui a jugé que cette hausse était contraire au Code des collectivités territoriales, a-t-on appris mardi 19 août.

Après l’élection en mars dernier du maire frontiste, une délibération du Conseil municipal prévoyait, à partir d’avril, d’augmenter les indemnités des élus municipaux. Ces majorations allaient de 181 € pour les adjoints à 896,50 € pour le maire. L’indemnité mensuelle de ce dernier dépassait ainsi les 3 200 €. Mais avec l’annulation de cette hausse illégale, elle retombe à 2 470 €. Ses adjoints doivent, quant à eux, toucher un peu plus de 1 000 €.

La nouvelle délibération qui intègre ces nouveaux éléments et qui a été votée le 24 juillet évoque une « erreur matérielle commise par l'administration communale » pour parler de sa délibération précédente.

Lorsque la municipalité a fait voter, en juin dernier, la fin de la gratuité de la cantine pour les familles les plus pauvres, la hausse exorbitante de l’indemnité de Joris Hébrard était apparue comme totalement déplacée.

Lire aussi :
Vaucluse : un maire FN veut la fin de la gratuité de la cantine
Les Français et l’argent : un paradoxe national




Loading














Recevez le meilleur de l'actu