Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Université d'été des Verts : Valls en prend pour son grade

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 23 Août 2013



Réunis à Marseille pour l'université d'été d'Europe Ecologie les Verts (EELV), les écologistes ont une nouvelle fois critiqué les récents propos polémiques de Manuel Valls sur l'immigration et l'islam tenus lors du séminaire de rentrée gouvernementale, lundi 19 août.

« La gauche ne peut pas laisser le ministère de l’Intérieur gérer les flux migratoires », a ainsi lancé Pascal Durand, le secrétaire national d’EELV. Manuel Valls avait en effet jugé que la question du regroupement familial pourrait être revue.

Invitée surprise de la première journée de cette université qui s'est ouverte jeudi 22 août, Christiane Taubira, la garde des Sceaux, en a profité également pour lancer quelques piques à son collègue du gouvernement. Dressant le tableau de sa réforme pénale, elle a moqué les « airs martiaux et la virilité intimidante » de certains, visant de toute évidence Manuel Valls, qui a envoyé à François Hollande une lettre démontant sa réforme.

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, qui avait promu l'exploitation du gaz de schiste, rejeté en bloc par les écologistes, en a également pris pour son grade. « Parmi les ministres, il y en a quelques uns qui pensent que faire du gaz (de schiste) français, ce serait bien », a vilipendé l’eurodéputé José Bové.

Si les deux ministres EELV, Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement) dont la présence dans le gouvernement socialiste est perpétuellement remise en question étaient présents, on remarquera l'absence de Noël Mamère, le populaire député-maire de Bègles (Gironde), qui a annoncé qu'il ne participerait pas à ces journées d'été pour ne pas « perdre de temps ».

Elles prendront fin samedi 24 août. Philippe Martin, le nouveau ministre de l'Ecologie, qui a succédé à Delphine Batho limogée début juillet, a déjà annoncé une loi de transition énergétique « pour sortir de la dépendance aux énergies fossiles et au nucléaire », la fermeture de la centrale de Fessenheim « avant la fin du quinquennat », la création d’une « Agence de la biodiversité » et la mise en place d’une taxe carbone, jeudi.

De telles annonces étaient attendues pour cette université d'été avant la conférence gouvernementale environnementale les 20 et 21 septembre prochains.

Lire aussi :

Immigration et islam : Manuel Valls choque ses collègues
Les Verts en Israël, mauvaise surprise pour les pro-Palestiniens
Eva Joly plaide pour un jour férié lors de l’Aïd-el-Kebir et Kippour




Loading














Recevez le meilleur de l'actu