Connectez-vous S'inscrire






Archives

Une présentation « rassurante » du bilan de la Saint Sylvestre, selon le PS

| Lundi 2 Janvier 2006

La Saint Sylvestre est passée et les craintes la précédant ne se sont pas vérifiées. Certes, le nombre de véhicules incendiés était en hausse en comparaison aux années précédentes. Mais rien qui justifiait la mobilisation, qu’elle soit médiatique ou policière. Malgré tout, le Parti Socialiste entretient la polémique et conteste la présentation « rassurante » des conclusions du gouvernement.



Bilan

425 voitures brûlées contre 333 à la Saint Sylvestre de l’an 2004. Tel est le bilan présenté par Michel Gaudin, le directeur général de la police nationale. « Dans le contexte particulier de la période que nous avons connue entre le 27 octobre et le 21 novembre, on pouvait craindre une relance des violences urbaines. Il n'en est rien » a déclaré M. Gaudin. « Nous n'avons pas connu la nuit dernière d'affrontements entre les fauteurs de troubles et les forces de police et de gendarmerie. Nous n'avons pas connu non plus de phénomènes marquants comme des incendies importants de biens publics ou privés » a-t-il ajouté. Par ailleurs, Michel Gaudin a insisté sur la « très, très grande dispersion » des incendies. En effet, les incendies de voitures ont eu lieu dans 267 villes différentes contre 132 en 2004, et dans 53 départements. A souligner aussi que ces incendies ont entraîné l’interpellation de 362 personnes.

En prévision de cette journée de la Saint Sylvestre, et en prévision de troubles plus importants que les années précédentes, et ce en rapport avec les événements dans les banlieues, environ 25 000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés, à savoir 3000 de plus qu’en l’an 2004. De plus, quatre hélicoptères de la gendarmerie devaient venir renforcer ce dispositif de sécurité.


Polémique

Pourtant, le Parti socialiste français conteste ce bilan « rassurant » et entretient par la même la polémique. Pour le PS, la situation « n’a rien de stable ». Elle « atteint hélas une ampleur inégalée: selon les bilans, jamais le nombre de voitures brûlées, comme de communes et de départements où des incidents se sont produits n'ont été aussi élevés lors d'une Saint Sylvestre ». Et « le nombre de communes touchées est multiplié par deux », toujours selon le parti d’opposition. « La fête a été gâchée pour nombre de nos concitoyens. Des pompiers et des policiers ont été pris à partie, certains d'entre eux ont été blessés. Malgré des mesures d'exceptions inefficaces, le calme et la tranquillité ne sont malheureusement pas rétablis et les violences urbaines se poursuivent », s’est indigné le Parti socialiste.

Le porte-parole du PS, Julien Dray, a quant à lui déclaré que « c'est une des nuits de la Saint Sylvestre les plus violentes qu'on ait connues ces dix dernières années. On est loin du climat d'apaisement qu'essaye de nous présenter aujourd'hui le ministre de l'Intérieur ». « La précipitation avec laquelle on essaye de communiquer en disant que finalement tout ça s'est très bien passé est une mise en scène qui vise à masquer la réalité. La réalité c'est qu'on est bien loin du retour au calme, de l'apaisement ou de la reprise de contrôle du terrain qu'on nous a annoncés. L'inquiétude qu'on peut avoir c'est qu'au moindre incident, au moindre dérapage, à la moindre tension, on ait à nouveau des embrasements » a-t-il ajouté.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu