Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Une loi pour protéger le sentiment religieux

soutenue par l'Union de associations musulmanes du 93

Rédigé par UAM-93 | Mardi 21 Mars 2006



« Soutien à la proposition de loi visant à interdire les propos et les actes injurieux contre toutes les religions »


Le député M. Jean-Marc ROUBAUD a déposé une proposition de loi visant à mettre les religions à l’abri des provocations irresponsables. Le projet de loi s’annonce comme suit « Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux fondements des religions, est une injure.»

L’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM-93), tient à rendre hommage à cette initiative et annonce sa volonté de soutenir cette proposition de loi en multipliant ses contacts avec les responsables des partis politiques tout en encourageant les musulmans français à sensibiliser directement le député de leur circonscription sur ce projet de loi.

L’UAM-93 a rencontré dans ce sens une délégation de l’UMP présidée par Mr Eric RAOULT le vice-président de l’Assemblée Nationale le 11 février 2006, et une délégation du parti communiste le 14 février 2006 présidée par Mme Marie-Georges BUFFET, Secrétaire générale du PC. D’autres rencontres sont prévues avec les autres forces politiques, notamment avec une délégation du parti socialiste le 30 mars 2006.

Dès le départ, l’UAM-93 a situé le problème dans l’absence d’une loi contre l’islamophobie, nous avons donc appelé le 06 février 2006, avec d’autres associations musulmanes, à une pétition pour la promulgation d’une loi contre l’islamophobie et l’organisation une manifestation à Paris qui a réuni plus de 20 000 personnes le 11 février 2006.

Contrairement à tous ceux qui demandaient aux musulmans de France d’accepter les vexations, les insultes et les humiliations comme signe d’intégration et d’appartenance au pays, l’UAM-93 a décidé dès le début de l’affaire des caricatures de prendre le parti de la revendication et de la contestation en refusant cette ultime provocation contre les musulmans de France en utilisant tous les moyens légaux pour défendre les convictions religieuses des musulmans de France.

L’UAM-93 et les musulmans de France seront très attentifs au devenir de cette proposition de loi et appellent nos représentants politiques à être sensibles à cette demande au-delà des clivages politiques comme ils l’ont bien montré dans l’affaire Halimi.

Fait à Bobigny, le 17 mars 2006
Le Président
H. FARSADOU





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu