Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Une journée 100% diversité sur Radio France

Rédigé par Rachida Douadi | Vendredi 16 Janvier 2009

C'est le deuxième effet Obama: après son élection historique, son investiture le 20 janvier prochain. Radio France profite de cet évènement pour proposer à ses 13,5 millions d'auditeurs sur ses 7 radios, toute une déclinaison de programmes lors d'une journée spéciale "100% diversité", ce 19 janvier.



Une journée 100% diversité sur Radio France
La radio publique se met aux couleurs de la société française. Ce sera le temps d’une grande journée spéciale, ce lundi 19 janvier. Radio France propose une programmation 100% diversité sur ses sept antennes d’information, culturelles et musicales. Objectif : « apporter une voix singulière au débat sur la représentation des minorités dans les médias et dans la société française » précise Jean-Paul Cluzel, président-directeur général de Radio France. Et la date choisie pour cette journée dite « exceptionnelle » n’est pas un hasard. Mardi, 20 janvier, Barack Obama, le 44ème président américain et premier chef d’Etat noir à la Maison Blanche prendra ses fonctions. Au lendemain de cette élection historique la diversité est devenue priorité nationale en France. Yazid Sebag, chef d’entreprise et fervent défenseur de la discrimination positive lançait son manifeste « pour l’égalité réelle ». En décembre, Nicolas Sarkozy lui confiait la conduite du nouveau commissariat à la diversité et à l’égalité des chances.

« L’élite française va-t-elle prendre des couleurs un jour ? », c’est à cette question, entre autres, que les nombreux invités et intervenants vont tenter de répondre tout au long de cette journée évènement. A signaler plusieurs temps forts sur France Culture notamment. La matinale animée par Ali Baddou, donnera le coup d’envoi. Avec ses invités, il reviendra sur le concept de diversité culturelle, son évolution historique et idéologique. L’écrivain Alain Mabanckou, auteur de Black bazar, prendra les manettes de Tout arrive, le magazine d’actualité culturelle d’Arnaud Laporte. L’émission littéraire de Tewfik Hakem recevra les éditions Sarbacane qui publie dans sa collection Exprim’, les textes d’auteurs issus des cultures urbaines. Jean Lebrun, dans son émission Sur les docks, reviendra sur le parcours de la documentaliste Yamina Benguigui. Azouz Begag, ancien ministre délégué à la promotion et l’égalité des chances et Malek Boutih, secrétaire national du parti socialiste débattront dans l’émission Du grain à moudre.

Programmation adaptée aussi sur France Inter. De même sur France Info, dont les trois débats du jour seront consacrés à la diversité dans l’entreprise, en politique et dans les médias. La chaîne musicale, Fip proposera une playlist 100% musiques du monde. Le Mouv’, ouvrira ses micros aux générations issus des quartiers où la diversité est bien plus qu’un concept politique, une réalité sociale : « reportage dans une classe monde d’un lycée de Saint-Denis (93) qui accueille 20 nationalités différentes (africains, turcs tchétctènes, chinois, capverdiens (etc.) » indique le dossier de presse. A découvrir dans La Matinale dès 6h.

Pour Radio France, c’est une première. C’est d’ailleurs un évènement inédit sur l’ensemble du réseau radiophonique français, public et privé. Dans son dernier rapport 2007-2008, le Club Averroès, observatoire de la diversité dans les médias, avait relevé l’engagement du groupe sur cette thématique. Une évolution marquée à l’antenne avec la présence de nouvelles voix et à la production des contenus, souligne le rapport. :« Les radios du groupe n’ont pas négligé la diversité à travers le choix d’invités, de portraits, de sujets traités, d’opérations spéciales, de partenariats ».

« La diversité à la radio ne se voit pas comme à la télévision. Elle doit s’entendre (…) » remarque Jean-Luc Aplogan, responsable de la Mission diversité à Radio France. En 2004, Jean-Paul Cluzel arrive à la tête du groupe. En septembre il met en place cette structure qu’il confie à Jean-Luc Aplogan, journaliste. Et un mois plus tard, Radio France signe la Charte de la diversité dans l’entreprise initiée par l’Institut Montaigne. Pour le président de Radio France, il s’agissait d’une « exigence prioritaire ». En quelques années, Radio France a pu impulser une première phase de changements, au plus prêt de ses missions de service public. « Ce n’est pas encore la révolution parce que les résistances persistent » confie Jean-Luc Aplogan, interrogé par le Club Averroès. Rendez-vous après l’investiture.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu