Connectez-vous S'inscrire






Archives

Une jeune musulmane expulsée d'une compétition de Judo en France

Rédigé par OURABAH Sofiane | Mardi 30 Juillet 2002

Une jeune musulmane britannique de neuf ans a été expulsée d'une compétition amicale de Judo en France, parce qu'elle portait le voile islamique. L'équipe britannique dont elle fait partie, qui était venue pour participer à cette rencontre amicale de Judo, s'est d'abord retirée du stade pour protester contre cette discrimination.



Une jeune musulmane britannique de neuf ans a été expulsée d'une compétition amicale de Judo en France, parce qu'elle portait le voile islamique. L'équipe britannique dont elle fait partie, qui était venue à Houilles (au nord ouest de Paris) pour participer à cette rencontre amicale de Judo, s'est d'abord retirée du stade pour protester contre cette discrimination. Les jeunes gagnantes de l'équipe britannique ont ensuite rejetté leur médaille en signe de protestation. L'entraîneur de l'équipe, Li Davos, a déclaré être très surpris et choqué par une telle décision, en ajoutant que Zeyneb, ceinture rouge de Judo, pratique ce sport avec son voile et sans aucun problème en Angleterre. 'C'est supposé être une compétition amicale, et c'est la première fois en 7 ans de tournois de Judo que quelque chose de semblable se produit.', a-t-il ajouté. Gilles Limousine, l'organisateur français du tournoi, a déclaré à la presse que sa décision d'expulser la petite Zeyneb était basée sur le fait que porter le Hijab était contre les régles. Lorsqu'il lui a été dit que Zeyneb jouait en Angleterre avec son Hijab sans aucun problème, l'organisateur a déclaré que les régles du Judo en France interdisent au joueur de porter le Hijab, tout en avouant lui-même ne pas pouvoir en apporter une preuve concrète. 'Zeyneb porte son voile de telle sorte qu'il ne puisse pas l'étrangler', rassure en outre l'entraîneur Li Davos. 'La réelle raison pour laquelle elle n'a pas été en droit de participer à cette compétition, c'est sa religion', a-t-il déclaré, ajoutant qu'un responsable français lui avait révélé qu'il existait en France une large campagne contre le Hijab, qualifié par le gouvernement d'objet de propagande religieuse. Dans les tribunes, la petite Zeyneb est en larmes. 'Je suis triste d'être expulsée parce que je porte le voile. J'ai tellement travaillé pour ce tournoi'. Son entraîneur, Li Davos, laisse lui aussi couler quelques larmes. 'Nous ne reviendrons plus jamais ici', déclare-t-il. Les lois françaises tolèrent des symboles religieux comme la 'kippah' juive, ou les croix chrétiennes autour du cou. La campagne officielle de discrimination envers les musulmanes est non seulement appliquée, mais surtout scandaleusement soutenue par la quasi-totalité des politiciens français, en contradiction flagrante avec la Déclaration des Droits de l'Homme tant vantée par la France. Ainsi, les musulmanes voilées n'ont officiellement pas le droit à l'éducation en France.AP.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu