Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

« Une émission de télé-réalité en France sur la religion ?

Rédigé par Anissa Ammoura | Mardi 13 Mai 2008

SaphirNews évoquait dans un article du 23 avril, la tendance anglo-saxonne à mélanger télé-réalité et religion. Julien Thomas, journaliste à programme-tv.net et spécialiste de la télé-réalité, nous explique pourquoi un tel concept n’est pas prêt de voir le jour à la télévision française, surtout quand la religion s’appelle « Islam ».



SaphirNews : Pensez-vous que des émissions de télé-réalité comme « Make me a muslim ! » diffusé actuellement en Grande-Bretagne ou « 30 Days as a muslim » aux Etats-Unis en 2007, pourraient arriver sur nos écrans français bientôt ?

Julien Thomas : Rien n’est prévu à ma connaissance, et surtout pas sur les chaînes hertziennes. Je vois plus ce concept arriver sur une chaîne comme W9 ou NRJ12, qui ont déjà exporté des programmes polémiques.

Pensez-vous que les producteurs et les chaînes de télévision sont prêts à proposer ce genre d’émissions sans avoir peur d’heurter la sensibilité de l’opinion publique ? Ou peut-être sont-elles déjà en préparation ?

Les producteurs peuvent toujours proposer mais les chaînes seront frileuses vis-à-vis d’un tel concept. Cela dit, une émission comme « Make me a muslim ! » pourrait les intéresser. La grande majorité des concepts de télé-réalité venant de l’étranger, le plus souvent des Etats-Unis et des Pays-Bas, attire l’attention des chaînes françaises, mais elles se demandent quel accueil leurs réserverait le public hexagonal. Une telle émission pourrait être d’abord diffusée dans sa version originale, traduite en français, avant d’être adaptée. Ce serait moins de responsabilité pour les chaînes.

N’est-ce pas finalement un bon moyen pour parler d’un sujet tabou en France comme l’Islam ?

Si, car la télé-réalité permet de toucher un public plus large. Mais aujourd’hui la télé-réalité s’essouffle en France. Cela dit la religion est une nouvelle tendance dans le monde de la télévision, aussi importante que le sexe et la famille, deux thèmes déjà très présents.

«  Une émission de télé-réalité en France sur la religion ?

Ou bien les dérives de la télé-réalité sont-elles au contraire la preuve d’un phénomène aux conséquences imprévisibles, notamment pour les personnes qui sont devant les caméras ?

Pour “Make me a muslim ! », cela peut opérer une ouverture d’esprit. La personne impliquée découvre une nouvelle religion et le téléspectateur fait de même avec lui. La limite c’est le respect de la religion et de sa communauté. Le vrai danger dans la télé-réalité c’est la mise en scène. Les personnes qui « vivent » l’émission sont moins exposées que les téléspectateurs, plus facilement manipulables. Mais la télé-réalité peut aussi servir une religion, notamment pour redorer son image auprès des jeunes, friands de ce genre de programmes. Par exemple, l’émission « God or the Girl » - en français « Dieu ou les femmes » - diffusée aux Etats-Unis en 2006 sur une petite chaîne de télévision, et qui suivait quatre aspirants à la prêtrise avait été bien accueillie par les responsables religieux. La conférence des évêques catholiques d’Amérique s’est même exclamée : « Enfin, la télé-réalité découvre la religion ! » Pour ces derniers, « le programme offrait un traitement respectueux d’un passage important de la vie » [celui de l’engagement religieux, ndrl]. En revanche, si l’on devait faire une émission en France sur la religion, la première religion concernée ne serait probablement pas l’Islam, thème trop sensible. Proposer ce type d’émission signifierait prendre un risque pour une chaîne, mais ça peut également faire un bon coup de pub.i[

Comment le public français accueillerait-il ces nouveaux programmes ?

Il y aurait une certaine curiosité de la part des téléspectateurs adeptes de ce type de programme. Cela pourrait attirer le regard, mais tout dépend du traitement du sujet par l’émission. J’imagine mal par exemple des participants enfermés dans une maison, mais plutôt suivis dans la vie quotidienne. D’autre part, « Mosque Academy » (diffusé en 2007 en Grande-Bretagne, voir article SaphirNews du 31 octobre 2007 me parait également inconcevable en France ! Partout dans le monde, il est difficile de rire de la religion ou de l’aborder de façon légère. Les chaînes se demandent finalement si elles ont vraiment à gagner en proposant ce genre d’émission. Elles veulent savoir avant tout si c’est rentable et si cela aura un impact sur leur image.

Le format de « La petite mosquée dans la prairie », la série canadienne qui cartonne partout dans le monde, est peut-être plus adapté au public français pour parler de l’islam et de la communauté musulmane, que la télé-réalité, de plus en pl

Oui, c’est une très bonne série, drôle et qui ne tombe pas dans le racoleur, aspect souvent reproché à la télé-réalité. Elle joue habilement avec les clichés. Religion et télé-réalité ne font pas forcément bon ménage, il y a vraiment un danger de dérive. Je pense qu’il ne faut pas aller trop loin. La fiction permet de parler plus librement d’un sujet un peu sensible, les séries vont plus loin. Le défi est de taille, il faut faire rire tout le monde sans exception, toutes les communautés : musulmans, catholiques, juifs… et tout ça sans choquer personne !






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu