Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Une école pour tous-tes, contre les lois d’exclusion

Rédigé par Cedetim | Vendredi 13 Février 2004

Le collectif « une école pour tous-tes, contre les lois d’exclusion » regrette que la majorité des députés se soient prononcés en faveur d’une loi dont les conséquences ne feront que creuser d’avantage « l’inégalité républicaine ».



Contre les lois d’exclusion

 

Le collectif « une école pour tous-tes, contre les lois d’exclusion » regrette que la majorité des députés se soient prononcés en faveur d’une loi dont les conséquences ne feront que creuser d’avantage « l’inégalité républicaine ».

 

Un matraquage médiatique a présenté la question du foulard à l’école comme une tentative de déstabilisation de la république et de la laïcité. Chacun a été sommé de choisir son camp et devant « ce nouveau péril », tous les opposants à la loi ont été désignés comme des ennemis de la république et des communautaristes. L’assemblée nationale a tranché, en adoptant à une large majorité et en première lecture, mardi 10 février, le projet de loi «  qui exclura de l’accès aux savoirs, dès la rentrée scolaire de septembre,  les filles  portant un foulard ».

 

Le collectif « une école pour tous-tes, contre les lois d’exclusion »  affirme sa solidarité avec toutes les personnes touchées par les conséquences de cette loi, et  en premier lieu les élèves et leur famille.

 

Nous restons plus que jamais mobilisés, enseignants, parents d’élèves, militants associatifs, citoyennes et citoyens engagés dans le combat pour le droit à l’école pour tous, contre les effets de cette loi. Nous mettrons tout en œuvre  pour contribuer à la poursuite de la scolarité de ces  élèves rejetées de l’enseignement public et  pour défendre leur droit à la formation et à leur épanouissement.

 

Cette loi, comme bien d’autres, ne fait que renforcer le sentiment d’une république à deux vitesses, qui distingue et divise la population en fonction de la religion ou/et de la classe sociale décidant ainsi  qui serait ou ne serait pas digne de bénéficier de sa protection.

 

C’est pourquoi le « collectif une école pour tous-toutes, contre les lois d’exclusion » inscrit son combat dans celui des luttes contre les inégalités et la régression sociale. Le Droit à l’éducation, comme Droit de l’Homme fondamental, ne saurait souffrir aucune régression.

 

Nous voulons ensemble combattre toutes les injustices et le déni de droits dont sont victimes des pans entiers de la société française.

 

Ø      Nous dénonçons la multiplication de lois de plus en plus répressives qui désignent  les classes populaires et les étrangers comme  les nouveaux « boucs émissaires » ;

Ø      Nous dénonçons la banalisation de toutes les formes de racisme ;

Ø      Nous dénonçons l’instauration de l’insécurité sociale comme projet de société et l’abandon des quartiers à la misère sociale et aux tentations communautaristes et régressives.

 

Nous  revendiquons la nécessité urgente d’appliquer l’égalité républicaine partout en France et de rendre effective l’égalité en droits de tous les citoyens pour l’accès aux savoirs, à l’emploi, au logement, à la santé, aux services publics.

 

Nous sommes convaincus que seule la mobilisation de toutes les femmes et de tous les hommes épris de justice et de liberté, contre le racisme, contre la discrimination politique sociale et culturelle et  contre  « l’assignation » à résidence d’une partie de la population de France contribuera à redonner tout son sens aux valeurs et aux idéaux de la république et à créer les conditions « d’un nouveau vivre ensemble ».

 

Comme dans plus de 15 villes de France déjà, nous appelons à la création de collectifs « Une école pour tous-tes », pour résister aux effets excluants de cette loi, soutenir celles qui en seront victimes et lutter pour l’égalité des droits.

 

Une réunion de coordination nationale se tiendra à Paris le 13 Mars 2004. Cette rencontre aura pour objectif de faire le bilan de nos mobilisations, et de réfléchir aux perspectives de cet engagement.

 

Contact : Collectif Unitaire Une école pour tous-tes – Contre les lois d’exclusion

21 ter rue Voltaire – 75011 Paris

www.cedetim.org / tel : 06 61 95 88 52





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu