Connectez-vous S'inscrire






Société

Une campagne sur l'excision pour alerter les adolescentes en France lancée (vidéo)

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 5 Avril 2017

Excision, et si on en parlait ? Une plateforme regroupant une vingtaine d'associations et de fondations de lutte contre les mutilations génitales a diffusé, lundi 3 avril, son spot de campagne contre l'excision à destination des adolescentes en France.



Une campagne sur l'excision pour alerter les adolescentes en France lancée (vidéo)
La plateforme associative Excision, parlons-en ! frappe fort avec son spot de campagne #AlerteExcision, lancé lundi 3 avril. Avec la mise en ligne du clip , les associations engagées contre les mutilations génitales entendent s’adresser à un public jeune.

Le clip, sous forme d'un animé, raconte l’histoire d’une jeune fille qui, à l’aube de son 14e anniversaire, se voit proposer un billet pour « aller au bled ». Son amie, qui a subi une excision en Egypte à 10 ans, tente de la prévenir qu’elle risque le même sort si elle part.

Tout départ à l'étranger, vers des pays à risque, n'est bien entendu pas synonyme de danger pour les jeunes filles : « Si tu vois venir le danger, n’hésite pas à contacter un groupe de gens qui va t’aider à rester en sécurité, à garder ton intégrité », entend-t-on dire.


Une mise en garde sur une pratique illégale

Dans un communiqué daté du 3 mars, l’association explique que le but de sa campagne, qui s’achèvera le 30 juin, est de « prévenir les adolescentes en France sur les risques de mutilations sexuelles féminines (MSF) pratiquées à l’occasion d’un voyage dans le pays d’origine de leurs parents pendant les grandes vacances ».

L’association souhaite « s’adresser directement aux adolescentes afin de protéger un public jusque là ignoré des campagnes de prévention ». Selon elle, 60 000 femmes excisées résident aujourd'hui en France et trois adolescentes sur dix dont les parents sont issus de pays pratiquant traditionnellement l’excision sont menacées de mutilations sexuelles, toujours dans l'Hexagone.

Plus de 200 millions d’adolescentes et de femmes ont subi des mutilations génitales à travers les 30 pays les plus concernés. 44 millions d’entre elles ont moins de 14 ans selon l'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance.

Lire aussi :
Un sommet mondial contre l'excision et les mariages forcés
Djibouti : un livre contre l’excision destiné aux imams
Comment les communautés religieuses se mobilisent-elles contre les violences faites aux femmes et aux enfants ?




Loading












Recevez le meilleur de l'actu