Connectez-vous S'inscrire






Archives

Une campagne déséquilibrée.

| Vendredi 9 Février 2007

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a dénoncé jeudi la « persistance d'un déséquilibre » dans le temps de parole et d'antenne des candidats à la présidence, au profit de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.



Une campagne déséquilibrée.
Le 6 février 2007, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a examiné les temps de parole et d'antenne, des candidats déclarés ou présumés à l'élection présidentielle et de leurs soutiens relevés dans les émissions d'information. Cette analyse comprends les journaux et magazines d'information des chaînes telles que TF1, France 2, France 3 (édition nationale), Canal+ (programmes en clair) et M6 (édition nationale) pour la période du 20 janvier au 2 février 2007 et, en temps cumulé, du 1er décembre 2006 au 2 février 2007.

Le résultat de cette enquête est sans appel : le déséquilibre du temps de parole persiste au profit de deux candidats, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royale. Le CSA remarque « la persistance d'un déséquilibre marqué entre les deux candidats bénéficiant des temps les plus importants et les autres candidats ». « Ainsi, des candidats soutenus par des formations ayant eu accès aux campagnes électorales organisées depuis 2002 n'ont pu, à ce jour, accéder à certaines des chaînes. » déclare le CSA.

« Les temps de parole et d'antenne accordés à certains candidats restent insuffisants au regard des critères d'équité, notamment des résultats obtenus à la précédente élection présidentielle », ajoute le CSA.

Temps d’antenne

Du 2 décembre au 2 février France télévision semble particulièrement s’intéresser à Mme Royale et à ses soutiens. Durant cette période, dans la catégorie des émissions d’informations, comprenant les Journaux Télévisés et les magazines, France 2 offre à la candidate 33,3% de sont temps d’antenne, avec un total de 6h 32 minutes, 5h58 pour France 3. Mais celui qui dépasse toutes les espérances, c’est sans conteste M. Sarkozy. France 2 lui acquiert plus de 35% de son temps d’antenne en atteignant presque les 7 heures d’antenne, suivi de près par France 3 qui dépasse les 6heures 30. Le taux d’antenne sur les autres chaînes est à peu près identique pour chacun des deux candidats, atteignant environ 20 à 35 % du temps alloué au présidentielles par les chaînes hertziennes. Il ne reste donc que les miettes pour les autres candidats.

Les deux candidats que l’on semble le plus entendre, ormis Mme Royale et M. Sarkozy, par eux-mêmes ou par leurs soutiens, se sont Jean Marie Le Pen et Dominique Voynet. Evidemment avec des taux d’antenne atteignant le 5 à 10 % sur la majorité des chaînes hertziennes, ils sont loin derrière les deux têtes de ponte, mais ils devancent largement les autres candidats qui se débattent entre 0,5 et 3% de temps d’antenne. La majorité d’entre eux restent d’ailleurs muet.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu