Connectez-vous S'inscrire






Archives

Un vrai engagement américain pour la Palestine

Rédigé par Bensilmane Hafida | Jeudi 26 Mai 2005

Le président du l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, réclame un engagement américain 'clair' en faveur d'un Etat palestinien. Pour sa première visite à Washington depuis son élection en janvier le leader palestinien est attendu aujourd’hui à la Maison Blanche où il sera reçu par le président Bush en personne. La création d’un Etat palestinien, annoncée par la « feuille de route » est au centre des débats.



Le président du l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, réclame un engagement américain 'clair' en faveur d'un Etat palestinien. Pour sa première visite à Washington depuis son élection en janvier le leader palestinien est attendu aujourd’hui à la Maison Blanche où il sera reçu par le président Bush en personne. La création d’un Etat palestinien, annoncée par la « feuille de route » est au centre des débats.

 

Dialogue sur un règlement définitif du conflit

 

C’est dans la nuit de mardi à mercredi que le président palestinien est arrivé à Washington pour rencontrer le président américain, George W. Bush. Il s'agit de la première visite d'un président palestinien depuis 2000, date à laquelle les derniers pourparlers de paix israélo-palestiniens ont échoué, ouvrant la voie à une escalade de la violence que les Etats-Unis ont largement imputé à Yasser Arafat, auquel Abbas a succédé.

 

M. Abbas, qui sera reçu ce jeudi à la Maison blanche, compte obtenir un franc soutien en faveur de son action réformatrice à la tête de l'Autorité autonome. Il a en revanche renoncé à inviter Washington à faire pression sur les autorités israéliennes pour les amener à entamer le dialogue sur un règlement définitif du conflit, sitôt achevé le démantèlement des colonies juives de la bande de Gaza, prévu en août, selon son entourage.

M. Abbas entend demander à son homologue un engagement clair pour un État palestinien et une aide économique.

 

La Feuille de route

 

« Nous voulons des États-Unis, comme nous l'avons répété à plusieurs reprises, une position politique claire pour l'application de la feuille de route ainsi qu'un soutien économique, a déclaré M. Abbas. Nous espérons pouvoir obtenir cela. » La Feuille de route est un plan de paix international qui prévoit la création d'un Etat palestinien indépendant en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en principe en 2005. Ce plan, que Washington parraine avec l'Union européenne, la Russie et l'Onu, établie en 2003 est resté lettre morte.

 

Le président de l'Autorité palestinienne est accompagné du premier ministre Ahmad Qoreï, du ministre des Affaires étrangères, Nasser Al-Qidwa, et du ministre des Finances, Salam Fayyad. M. Abbas doit rencontrer des membres influents du Congrès, majoritairement pro-israélien, avant d'avoir un entretien avec le vice-président Dick Cheney.

 

Il rencontrera la secrétaire d'État Condoleezza Rice qui a ajouté que les forces de sécurité palestiniennes devaient continuer à se réformer, mais elle a insisté sur le fait que le nouveau président de l'Autorité palestinienne avait « fait beaucoup de bons changements structurels » depuis son élection en janvier.

 

Puis rejoindront des membres de la communauté juive des États-Unis, jeudi matin.

La présence de M. Abbas à Washington marque un changement notoire dans les relations entre les États-Unis et l'Autorité palestinienne. Alors que M. Abbas sera reçu à la Maison-Blanche, son prédécesseur Yasser Arafat y était persona non grata. Il était soupçonné de terrorisme suite aux accusations répétées du gouvernement israélien.

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu