Connectez-vous S'inscrire






Débats Interactifs

Un toit pour tous, utopie ou réalité ?

Rédigé par Nadia Sweeny | Vendredi 16 Juin 2006

Le constat est là, en France, encore aujourd’hui, 3,4 millions de personnes sont considérées comme mal-logées, victimes de surpeuplement, d’insalubrité etc. Et 100 000 personnes sont Sans Domicile Fixe. Pourtant, sur les 30,8 millions de logements en France, 2 millions sont encore vacants ! Pourquoi un tel fossé ? Face à des logements sociaux débordés et à la flambée des prix de l’immobilier dans le parc privé, est-ce aujourd’hui encore possible de se loger correctement malgré des revenus modestes.


Invit(s)
Prsentation
Mourad Ghazli
Aprs avoir cumul les mdailles sportives (judo, Jiu-jitsu, sumo), Mourad Ghazli se lance en 2002 dans la candidature la prsidence de l'UMP. Conseiller technique au sport et membre du bureau national du parti radical valoisien, Mourad Ghazli est l'instigateur et le prsident du Club France Fraternit (www.clubfrancefraternite.net). Il cosigne avec Frdric Gilbert, Propritaires locataires : mme combat. parut en mai 2006 aux ditions Hugo et Compagnie. Cet ouvrage, prfac par Jean Louis Borloo, ministre de l'emploi, de la cohsion sociale et du logement, contient de nombreuses propositions pour rsoudre vos problmes de logement .

*

   Post par melissa
Question : Bonjour M. Ghazli. Pensez vous rllement que les expulsions qui ont eu lieues l'anne dernire ont vraiment servi quelque chose ? je veux dire ces gens vivent encore l'hotel et ils s'entassent dans des chambres ridicules. quelles solutions pour eux ? En plus, c'est nos impots qui payent l'incapacit du gouvernement leur trouver un logement ?!
Rponse de Mourad Ghazli :
Le problme vient souvent du manque de rotation. Propositions Pour une fois, il faudrait sinspirer du fonctionnement des impts qui chaque anne nous demandent de dclarer nos ressources et notre situation familiale afin de nous imposer en fonction de ces deux paramtres. Pourquoi ce qui est bon pour enrichir lEtat ne serait pas bon pour les conomies de lEtat quand il sagit de politique sociale ? Chaque anne les bailleurs sociaux devraient reprendre le systme de la photographie qui permettrait de constater la composition de la famille, sa surface financire et son besoin en matire de logement. En cas de bouleversement notable de la situation familiale, ils pourraient ainsi proposer un dmnagement vers un logement mieux appropri la nouvelle donne. Ils pourraient enfin librer chaque anne un certain nombre dappartements HLM, lorsque laugmentation des revenus du foyer ne lui permet plus de bnficier dun logement social. Attention, cela ne veut pas dire que lon doit exclure des occupants pour le plaisir ou de faon injuste, mais bien de leur pour apporter une rponse quitable et approprie quand on ne doit pasqui ne doit sous aucun prtexte dun dsquilibre crer un autre nouveau dsquilibre. 2/ Il serait bon, tout dabord, de pouvoir demander au locataire qui occupe un bien depuis longtemps sil accepterait de dmnager vers un logement correspondant sa nouvelle composition familiale. Cela lui permettrait de faire des conomies dnergie, mais aussi dentretien du logement. Deux cas de figures sont envisager. Si la personne accepte, on doit lui permettre doccuper un nouveau logement, que ce soit dans le social ou dans le priv, en lui offrant la garantie, grce des aides publiques, de lui payer le diffrentiel entre le loyer existant et le loyer futur. Si le locataire refuse pour des raisons affectives, de confort personnel ou autres, lEtat doit avoir les moyens de ses ambitions. Il doit compenser financirement le propritaire en lui versant la diffrence entre le prix du loyer en cours et celui du march de limmobilier. lEtat de faire supporter tout ou partie de laugmentation de ce nouveau loyer au locataire, en fonction de sa capacit financire. Le premier cas de figure permettrait de redistribuer sur le march des logements pouvant apporter satisfaction un grand nombre de familles. Dautant que, nous le savons, plus un appartement est grand, plus il est difficilement trouvable. Le propritaire pourrait bien sr faire le choix de rentrer dans son bien ou de le remettre en location. Dans second cas de figure, lEtat jouerait son rle de protecteur des personnes ges. Le locataire participerait cet effort de solidarit hauteur de ses capacits. Et le propritaire ne se retrouverait pas contraint de supporter seul la politique sociale du pays en faveur des anciens .

   Post par Mohamed Pascal Hilout
Question : Bonjour M. Ghazli, Mme si je suis de gauche, j'aimerais bien que la droite puisse russir ce grand dfi contre la prcarit. Je crois que toutes les bonnes volonts sont requises pour cette cause nationale. Comme vous le savez ni la gauche ni la droite n'a le monopole du coeur mais comment comptez-vous russir l o un certain nombre de gouvernements n'ont pas tenu leurs promesses ? Paroles, paroles ou du srieux ? Avec tous mes respects
Rponse de Mourad Ghazli :
voir la rponse faite saidia

   Post par candy
Question : Bonjour Mr Ghazli quelle est la vritable situation en France concernant ce problme de logement?
Rponse de Mourad Ghazli :
Manque de rotation : la valse hsitation Dans le parc public En dehors des aspects purement dmographiques du pays, un autre phnomne accrot galement la crise de lhabitat que connat la France : le manque de rotation des logements. Ds que lon sinstalle sous un toit familial assez vaste et confortable, cest presque pour toujours. En tous les cas, pour trop longtemps. Cest particulirement vrai dans le secteur locatif public. Mais a lest galement dans le parc priv. Le mode opratoire des bailleurs sociaux est quasiment identique celui des banques lorsque vous souhaitez emprunter : seule la photographie de votre situation au jour de la constitution de votre dossier compte. Elle ne sera jamais revue par la suite. Rsultat : on accorde lheureux locataire un logement quasiment vie, quelles que soient les modifications ultrieures de la composition familiale ou des revenus du foyer. La grande politique du logement des annes 70 a permis dattribuer des aux familles nombreuses des logements tenant compte des sa compositions familiales. Et ctait bien ainsi. Aujourdhui, trente ans plus tard, plusieurs cas de figure se prsentent. Le plus courant est le suivant. Les enfants, dsormais adultes, nhabitent plus dans le foyer familial. Mais les parents gardent toujours le logement, alors que leur nouvelle situation familiale leur permettrait de se satisfaire dun logement moins grand. Quun couple dsormais sans enfant passe dun 5 ou 6 pices un 2 ou 3 pices, paratrait priori parfaitement juste. Dans la pratique, les choses sont beaucoup plus compliques. Ces familles, qui occupent encore ces logements les plus vastes, se dfendent de ne pas vouloir changer pour pouvoir toujours accueillir la famille. La larme lil, ils voquent des souvenirs familiaux. Comment quitter cet appartement qui a vu grandir, voire natre, leurs enfants ? Soit. Mais la ralit conomique des prix des loyers est, curieusement, aussi dissuasive au changement que les souvenirs du bon vieux temps. Cela peut sembler paradoxal, mais un F5 lou depuis 1970 a un loyer beaucoup moins cher que le bail dun F3 sign aujourdhui. Ceci sexplique facilement : lindice daugmentation annuel du loyer est largement infrieur laugmentation relle du prix du m2 dun logement. Admettons quun couple de retraits, aprs avoir lev cinq enfants maintenant installs dans leurs propres foyers, soient sensibles au sort de toutes ces familles nombreuses qui attendent en vain sur les listes interminables des bailleurs sociaux. Il serait prt quitter son F5 pour un F3, largement suffisant. Eh bien, le loyer qui leur serait exig pour ce trois pices serait largement suprieur au loyer de leur logement actuel. On comprend bien que rien ne les incite se manifester pour demander lattribution dun logement correspondant leur nouvelle composition familiale. La solidarit soit, mais pas nimporte quel prix. Dans une telle situation, on devrait tre mme dapporter une rponse pour le moins quitable en proposant ce couple un trois pices dont le loyer serait calcul au prorata de celui pay pour lappartement jusque l occup. Cest--dire moins cher, plutt que plus cher. Voil une mesure simple qui permettrait dviter la surpopulation dun appartement de trois pices par une famille nombreuse et, dans le mme temps la sous-occupation dun logement de cinq pices par un couple de retraits. Il nest pas besoin ncssaire de sortir de lENA pour tre capable de faire cette gymnastique. Mais, ilIl est simplement question darrter cette lourdeur administrative avec ses rgles si loin des ralits et, dans le cas prsent, parfaitement discriminatoires. Dun point de vue conomique, cette proposition serait mme favorable aux socits des gestions des parcs de logements publics. Certes elle louerait un trois pices un prix infrieur celui du march actuel, mais en contrepartie, elle librerait un cinq pices qui pourrait tre relou au tarif en vigueur aujourdhui. Tout le monde y trouverait son compte. Un autre cas de figure est assez courant galement. De Nombre de familles originaires du Maghreb sont parvenues raliser leur rve de pouvoir finir leurs jours dans leur pays natal. Et voil papa et maman de retour au bled. Avant de partir, ils ont laiss leur logement HLM un de leurs enfants, alors que le bail est rest au nom des parents. La difficult dobtenir un logement social et le faible loyer du vaste appartement familial lou depuis des annes, incite la fraude. Pour reprendre une de leur expression courante : Ce serait du gaspillage de rendre un appartement. On ne va pas se priver dune telle opportunit. Et entre nous, tout cela parat parfaitement humain. Dans le mme registre, certaines de ces familles ont choisi de rester sur le territoire Franais pour demeurer proches de leurs enfants. Beaucoup dentre elles, par leur rigueur de la gestion du budget familial, et grce leur acharnement au travail dans des mtiers dans lesquels beaucoup de Franais ne souhaitaient pas sinvestir on sait pourquoi -, sont parvenus devenir propritaires. Mais, comme dans le cas prcdent, les parents ont laiss leur logement disposition de lun de leurs enfants pour qu leur tour, ils puissent avoir un logement dcent, sans se retrouver comme eux, avant laventure des HLM, dans des logements indcents ou sans logement tout court.

   Post par jihen
Question : salam tous les saphiriens et saphirienes. salam mourad ghazli. vous tes conseiller technique au sport. pourquoi vous vous intresser au logement?
Rponse de Mourad Ghazli :
je fais de la politique et donc je dois tre mme d'avoir une vue sur la socit. Je suis n dans un hlm d'aubagne (13)et ensuite 17 ans quand j'ai intgr l'quipe de france j'ai rencontr des problmes de logement mais dieu merci aujourd'hui je suis propritaires de plusieurs immeubles, ce qui me permet d'crire un livre sur le logement avec mon exprience .

   Post par Fatou
Question : bonsoir. avec l'histoire des htels (brls) l'an dernier, on a vu ou cru voir le vritable problme concernant les logements. depuis cette affaire et cause de cette affaire (ou malheureusement grce) certaines familles ont obtenues des logements plus que respectable. qu'en pensez-vous?
Rponse de Mourad Ghazli :
Tant mieux pour les familles qui ont pu avoir un logement mais ce qui est procupant c'est tous ceux qui n'en ont pas

   Post par Sarah
Question : K'en je vois le titre du dbat "Un toit pour tous, utopie ou ralit ?" et les efforts et le travail de l'mmaus.........je pense une utopie
Rponse de Mourad Ghazli :
dans mon livre je parle d'mmaus qui font un relle travail d'mancipation . Savez vous que si des personnes ne respectent pas les rgles ils les expulsent .

   Post par Agns
Question : Pourriez-vous nous donner quelques propositions "pour rsoudre nos problmes de logement . Bonsoir.
Rponse de Mourad Ghazli :
J'ai rpondu " saidia" mais je vous invite lire mon livre car ce n'est pas en 3 lignes que je peux vous expliquer. Si vous tes nombreux vouloir avoir des rponses contacter saphirnews pour organiser une runion

   Post par Sailor Moon
Question : bonsoir tous. ce qui me fait mal au coeur, ce sont les bnfices que les marchands de sommeil en tire au dtriment de la scurit, de l'hygine et de la dignit humaine. y a t-il rien pour rgementer tout a?
Rponse de Mourad Ghazli :
les services de la prfecture et des mairies

   Post par Ins
Question : Salam alaykum. comment justifier qu'il y ait des personnes qui sont "dehors" en attente d'un logement alors que nombre d'entre eux sont vacants? c'est un scandal!!!!!!!!!
Rponse de Mourad Ghazli :
concernant le priv je connais beaucoup de personnes qui refusent de louer car aprs avoir subi des mauvais payeurs ils ne souhaitent plus recommencer l'experience

   Post par Salima
Question : bonsoir. Ma voisine avait demand un logement aprs une grande attente et de nombreuses relances, elle en a eu marre. Alors, un jour, elle s'est rendue la mairie et a refus de quitter les lieux si elle n'obtenai pas un logement. Elle a fini par en avoir un....voil o on en arrive? est-ce normal? elle a eu le courage de ragir ainsi, mais tout le monde ne le fait pas! merci d'organiser un dbat sur un sujet important et presque tabou!!!!Salima
Rponse de Mourad Ghazli :
les lus vous doivent des comptes et sont votre service.Leur rappeller de temps en temps cela leur fait du bien

   Post par EL BAKI Mohamed(elbakimohamed)
Question : Monsieur GAZLI Mourad. Depuis la Grande Marche des Beurs,aussi bien droite qu'a gauches,nous avions eu de belles promesses,ou en est le rsultat ? Bientt nous allons avoir des lctions,lgislatives,prsidentieles etc... Quelle place les partis politiques donneront-ils au franais issus de l'immigration ? Pensez vous qu'aujourd'hui,les maghrbins,les noirs,les asiatiques sont ils vraiment pris en compte ? Ou sont-ils simplement des agents recruteurs pour amener des voix dans les urnes? Merci pour votre rponse... (Un ancien militant et responsable socialiste dans mon dpartement,j'ai quitt le PS aprs 30 ans de militantisme),je suis all ailleurs,c'est mon choix....
Rponse de Mourad Ghazli :
je suis contre le recrutement des candidats en fonction de leur identit car ce n'est pas une comptence . Il faut tablir des rgles juste comme dans le sport et permettre l'galit d'opportunits. si demain farid, malek ,fadela, sont lus et ont une politique qui ne rpond pas aux attentes des franais cela ne sert rien. Je pense que ces prnoms vous permettront de trouver de qui je parle

   Post par yacine
Question : Bonjour vous Fenachement , et je le demande sans agressivit aucune, que faites-vous dans un partie qui a des gens d'extreme droite en son sein, du type de xavier lemoine et erir raoult( je ne parle meme pas de monsieur Sarkosy ? Cordialement Yacine B
Rponse de Mourad Ghazli :
ce sont les adHrents qui font un parti politique et mon objectif est de grossir ma famille politique avec des personnes qui souhaitent tre acteurs et pas spectateurs . la dmocratie c'est la meilleur des rponses, hlas trop de personnes ne font que pleurer^, oui je n'aime pas raoult mais si vous voulez le mettre dehors il vous faut 1500 personnes pour prendre le pouvoir de l'ump dans le 93 et vous pourrez choisir votre tour les futurs lus. sur beurfm je me suis exprim dj son gard . CI -DESSOUS dpche afp Un radical valoisien demande l'UMP une rupture avec de Villiers Slug : Partis radicaux UMP MPF PARIS, 13 juin 2006 (AFP) - Mourad Ghazli, membre du Parti radical associ l'UMP, a indiqu mardi l'AFP avoir crit Nicolas Sarkozy pour lui demander une rupture de l'UMP avec Philippe de Villiers, notamment en prsentant un candidat contre lui aux prochaines lgislatives en Vende. M. Ghazli reproche Philippe de Villiers d'attiser la haine entre les citoyens franais et de faire du clientlisme communautaire, en allusion la campagne contre l'islamisation de la socit franaise de M. de Villiers, salue par certains membres de la communaut juive. M. Ghazli est membre du comit excutif (parlement) du parti radical, aprs avoir t l'un des secrtaires nationaux du parti. En 2002, il s'tait port candidat la prsidence de l'UMP, face Alain Jupp. En 2004, lorsque Philippe de Villiers avait quitt son sige de dput de Vende pour siger au Parlement europen, l'UMP n'avait pas prsent de candidat face Vronique Besse, la candidate du parti de Philippe de Villiers (Mouvement pour la France). lby/db/ds ( AFP- 131200 JUN 06 partis-radicaux-ump-mpf Courant Catgorie : Politique

   Post par SAIDIA
Question : Salamou Alikoum wa rahamatou ALLAH wa barakatouh, Dcidment c notre journe, et puis toi qui une certaine exprience tu sais qu'au prix du m2 aujourd'hui un toit pour tous est de plus en plus dur ! Je pense qu'aujourd'hui, afin de rduire les ingalits c que les villes riches respectent les quotas sur les 20 % (je crois) de logement sociaux. As-tu d'autres solutions ? Salam bientot. Sadia
Rponse de Mourad Ghazli :
Une piste pour sortir de la crise limage des Maisons de lemploi qui existent ici ou l, il faudrait crer des Maisons de lhabitat dans chaque grande communaut urbaine. Vritables lieux de rencontre, dinformation et de mdiation pour les propritaires et les locataires, ces maisons pourraient hberger tous les acteurs du logement priv ou public. Ces Maisons de lhabitat pourront accueillir par exemple lAnah (Agence nationale de lamlioration de lhabitat), une structure exemplaire trop mconnue des propritaires. Elle les accompagne, notamment, y compris financirement, quand ils dsirent effectuer des travaux de rnovation et de mises aux normes de leur logement. Certes son fonctionnement pourrait tre encore amlior, en ne se contentant pas, par exemple, de fournir aux propritaires la documentation dont ils ont besoin, mais en les aidant monter leurs dossiers. Les rapports entre lAnah et les propritaires sont contractuels. Et cest une bonne chose. Cela permet de prenniser le march locatif priv. Je mexplique. Le montant de laide attribu aux propritaires est calcul en fonction du prix de loyer pratiqu et celui-ci tient compte de la situation du locataire. Plus le loyer est faible plus la subvention augmente. En contrepartie, lAnah oblige le propritaire louer pendant neufs ans conscutifs le logement pour lequel il a peru une aide. Cest mon sens un parfait exemple dquilibre de droits et de devoirs auxquels doit se soumettre le propritaire. Le locataire en tire bnfice lui aussi. Ces Maisons de lhabitat accueilleront aussi les services des allocations logement. Les propritaires pourront leur signaler au plus vite les problmes de loyers impays. Aprs avoir entendu les locataires sur les raisons de leur dfaillance, deux cas de figures pourront tre envisags. Sil sagit dun problme dordre conomique et social, la situation sera rapidement rgle grce au versement dune aide exceptionnelle. Tout le contraire de ce que lon fait aujourdhui en suspendant les allocations logement ! Si ce problme semble durable (sparation, augmentation de la composition de la famille, perte demploi, perte des Assedics) et que la famille est hberge dans le parc priv, elle sera oriente directement vers le responsable du parc social du dpartement prsent dans Maison de lhabitat afin de lui permettre dintgrer au plus vite un logement public. Si lon a affaire une personne de mauvaise foi, un mauvais payeur , les services des allocations logement devront pouvoir bloquer son dossier. Tant quil reste dans les lieux lallocation sera verse directement au propritaire. Sil trouve un nouveau logement, aucune nouvelle allocation ne pourra lui tre alloue tant que la dette prcdente naura pas t rgle. Curieusement, ce nest pas le cas aujourdhui. Les candidats la location, on la vu, auront accs travers la Maison de lhabitat tous les bailleurs sociaux grce un seul et mme dossier. Ils disposeront aussi de listes de logements privs proposs directement par des propritaires ou par les agences quils auront mandats. En cas durgence et dimpossibilit dattribution dun logement social, du fait notamment du manque de rotation, les services des allocations logement pourront adapter laide accorde la famille en difficult afin de lui permettre daccder un logement dans le priv. Ceci vitera, dune part, de payer des fortunes pour un hbergement provisoire lhtel, et pargnera, dautre part, ce foyer de vivre une situation particulirement complexe, tant au niveau de la scolarit des enfants, quau niveau de lorganisation de la vie quotidienne de la famille. Pour inciter les propritaires participer un effort de solidarit supplmentaire, on leur proposera une garantie de paiement et dentretien du logement, en change de la mise disposition de leur bien. Les Maisons de lhabitat se chargeront dattribuer ces appartements privs selon des critres proches de ceux appliqus au parc public. On vitera ainsi toute suspicion de discriminations. Les propritaires ninterviendront aucun moment dans le choix des locataires. Leur seul interlocuteur sera un reprsentant de la Maison de lhabitat . Cest dailleurs elle qui sera signataire du bail du bien dont elle pourra disposer librement. La Maison de lhabitat sera la locataire en titre. Pour bnficier de cette scurit, les propritaires devront sengager louer leur bien pendant neuf annes au minimum. Les baux pourront ensuite tre renouvels par priodes triennales. En ce qui concerne lentretien des biens, la Maison de lhabitat pourra le dlguer des structures dinsertion professionnelle. Cela permettra dassurer une formation et des revenus ces personnes voulant intgrer les mtiers du btiment. Naturellement lentretien qui choit au propritaire restera sa charge. Mais, grce ce systme, il pourrait bnficier de prix infrieurs ceux du march. Cette pratique existe dj, notamment avec des tablissements scolaires professionnels. Il faut juste savoir quen change dun cot plus faible, il faut tre prt en accepter des dlais de ralisation sensiblement plus longs que ceux dun professionnel. En contrepartie de ce partenariat, quil sagisse de logements neufs ou anciens, les propritaires bnficieront des mesures fiscales largement suprieures celles proposes ceux qui feront le choix de rester indpendants au nom du principe de la libert de louer qui lon veut. Certaines personnes pourraient sinsurger : cette ide ne viendra-t-elle pas concurrencer le march des agences ? Certainement pas ! Dune part, parce quun grand nombre de propritaires ne donnent dj pas leurs logements en gestion dans des agences. Dautre part, parce que ce procd naura pas pour vocation de rassembler lensemble du parc priv. Ce sera en fait une offre de complment qui pourra rpondre une relle ncessit : permettre un grand nombre de familles, franaises ou trangres, de pouvoir accder un toit sans tre victimes des mesures lgitimes de scurit exiges aujourdhui par la quasi-totalit des propritaires. Les personnes les plus en difficult ne seront donc pas les seules concernes. Ce systme bnficiera aussi aux familles qui ont des revenus suffisant pour se loger, mais dont les dossiers, aux yeux des propritaires, sont toujours un peu lgers en comparaison avec dautres sans doute plus solides . Une fois encore, nous ne somme pas dans lutopie. Ce type de mise disposition de logements par des propritaires privs existe dj, notamment avec la prfecture de police pour permettre aux jeunes policiers daccder rapidement un logement lors de leur affectation. En contrepartie, comme dans notre cas, les propritaires obtiennent une garantie de paiement du loyer. Tout le monde trouve son compte dans cet change de bons procds. Jai soumis cette proposition de mise disposition de logements une structure telle que la Maison de lhabitat des amis propritaires. Beaucoup ont affirm tre prts rpondre prsents si elle se concrtisait. Cette formule pourrait mme dynamiser le march. Grce sa garantie de loyer, elle permettrait par exemple des propritaires frileux, chauds par des mois ou des annes dimpays, de remettre en location des logements quils laissent vides actuellement. Toujours grce la scurit quelle apporterait, elle inciterait aussi les banques tre moins rigides dans le financement de limmobilier. Enfin, les Maisons de lhabitat abriteront des instances paritaires charges de rgler les litiges entre propritaires et locataires. Calques sur les conseils des prudhommes, ces instances seront composes de reprsentants lus des locataires et des propritaires, sous la responsabilit dun juge de proximit spcialis dans les problmes du logement. Ceci permettrait dallger les tribunaux dinstance et de grande instance actuellement surchargs. Les litiges locataires/propritaires peuvent avoir de lourdes consquences pour les uns ou pour les autres Et il nest pas acceptable dattendre plusieurs mois pour obtenir une date daudience. Souvent, les trs longs dlais imposs par la justice crent un pourrissement de situations qui auraient pu tre mieux gres si elles avaient t prises temps. Cette ide de Maison de lhabitat nest pas purement thorique, fruit dtudes mene sur Excel ou PowerPoint. Elles Celles-ci ont gnralement prouv leur inefficacit et leur dtachement de la ralit du terrain. Cette ide est issue dune pratique quotidienne du secteur de limmobilier. Pourquoi faire compliqucompliquer quand on peut faire simple. La Maison de lhabitat rpond justement cette simplicit. Celle dassocier tous les acteurs du logement, et en premier lieu les propritaires et les locataires. Les premiers veulent trouver un toit pour abriter le bonheur de leur famille. Les seconds veulent juste toucher les loyers qui leur permettent de faire face leurs engagements et leurs obligations. Loin du clientlisme politique et des querelles que la droite et la gauche entretiennent dans ce domaine, il ny a aucune raison pour tous ne sentendent pas sur une ambition commune : un toit pour tous, cest possible !

   Post par Slima
Question : Je vois que vous avez rponse tout. Moi je me demande s'il n'est pas mieux de monter nos propres agences de location de maisons pour que des musulmans louent des maisons des musulmans. Qu'en pensez-vous ?
Rponse de Mourad Ghazli :
non , non non. je pense que nous devons tendre la main tout le monde . Vous savez j'ai lou des appartements des africains musulmans qui ne trouvaient pas de logement du fait de leur identit. J'ai ce jour 60000 euros d'impays c'est pas ceux qui se dclarent comme pratiquants que cela doit tre une marque de srieux mais je pense que vous connaissez mieux que moi le passage sur les hypocrites

   Post par Fatima
Question : Ecoutez M. Ghazli, j'ai lu toutes vos rponses et je trouve que vous vous dbrouillez bien. Mais ce qui m'embte c'est ce que vous avez dit sur une radio un soir. Je voudrais savoir si j'ai bien compris que vouis ne voulez plus louer vos maisons des noirs? Ca c'est dure avaler. Je prcise que je suis Marocaine.
Rponse de Mourad Ghazli :
je pense que vous n'avez pas compris . Je ne souhaite plus louer des africains qui ne respectent pas les normes de scurit et d'hygiene. Dernierement j'ai un logement qui a brul cause du non respect des rgles car ils mettaient la cuisiniere sous la chaudire . Je n'arrive me faire payer et le pire c'est qu'ils jettent les ordures et mme des couches par le balcon alors que c'est une rsidence neuve avec un parc dans un centre ville . Mes logements ne sont pas des poubelles . Si vous connaissez des associations qui sont pretes me garantir les loyers et le respect de mes logements je leur donne mme en gestion mes biens.

   Post par Laurent B.
Question : Bonsoir tout le monde bonsoir champion. Vous avez un peu chang mais je vous suis depuis longtemps et je suis content de vois que vous tes un champion qui en a dans la tte aussi. Je ne partage pas vos ide politiques mais c'est pas grave. Ma question: Que pensez vous de l'ide de mettre tous les ministres hors de Paris, en Banlieue? Merci
Rponse de Mourad Ghazli :
Arrtez avec la banlieue il existe aussi la province

   Post par Nadia
Question : J'ai lu quelque part que les musulmans de France tait plus locataires que propriotaires. Cela fait penser nos premiers parents qui sont venus ici. Ne pensez vous pas que nous sommes entrain de reproduire ce schma?
Rponse de Mourad Ghazli :
je ne sais pas d'ou sortent ces chiffres mais tre un musulman n'est pas synonyme de galrien ou de pauvre . tre musulman ce n'est pas un statut social

   Post par Silviane
Question : Je voudrais avoir votre avis sur le plan Borloo. Quels avantages et quels effets y voyez vous?
Rponse de Mourad Ghazli :
c'est mieux que le pass mais personnellement je ne veux plus de batiments consacrs qu'aux logement sociaux . je souhaite une vrai mixit en prenant 10% dans chaque nouvelle construction destins aux personnes modestes

   Post par Yahya Slima
Question : J'ai suivi une confrence sur les finances islamiques et on m'a parl de possiblits de financer des maisons qu'en pensez vous? Vous pouvez jeter un coup d'oeil sur le site : http://www.aidimm.info/
Rponse de Mourad Ghazli :
dsol je ne suis pas un savant alors je vous invite demander ceux qui sont reconnus comme tels

   Post par Muslima
Question : Moi je suis musulmane et je ne vois pas comment je peux acheter un appartement si je ne prends pas de crdit. Or le systme de crdit est interdit en islam. Donc je ne peux pas avoir de maison ici en France. Quelle solution voyez-vous a ?
Rponse de Mourad Ghazli :
je suis un homme politique pas un savant. Me concernant je fais des crdits mais cela n'engage que moi

   Post par Basile
Question : M Ghazli, que proposez vous contre la discrimination au logement? Pour un noir africain et un blanc europen, il n'y a pas la mme chance d'accs au logement. Alors que proposez-vous pour rsoudre a ?
Rponse de Mourad Ghazli :
je propose que l'tat protge les propritaires en cas d'impays cela aidera beaucoup viter non pas le racisme mais la mfiance et la peur .

   Post par Silvie
Question : Comment faire quand on gagne peine le smic pour se loger correctement Paris? Voil c'est le vrai problme. Utopie ou ralit. En tout cas tout le monde nat dans une maison. Le problme commence avec l'ge. Vous devenez grand il faut quitter les parents et trouver un toit alors que vous n'tes qu'en dbut de carrire. Comment nos enfants vont-il faire? ils ne seront pas tous ingnieurs ou haut cadres ? Vous comprenez M. Ghazli?
Rponse de Mourad Ghazli :
LE PROblme c'est que les apl n'ont pas augment de la mme manire que la mont des loyers. Je propose que les bailleurs sociaux doivent donner le prix d'un loyer en fonction du salaire dans une limite de 30% des revenus. votre question dmontre bien le problme du pouvoir d'achat des salaris . Dans mon livre j'en parle et je fais des propositions concretes.

   Post par Mourad
Question : Mourad Ghazli, bonjour Bonjour tous les gens qui participent ce dbat trs passionnant. Je dcourve a et je suis trs d'accord avec l'analyse de M. Ghazli sur la situation en Francia. Moi je suis de l'Espagne et labas la situation est diffrente. Mais depuis que je vis en France depuis plus de treize ans, j'ai analys la situation du logement et je suis tout fait ok avec l'analyse que M. Mourad Ghazli en fait. C'est tout ce que j'avais envie de dire et merci ce site que je dcouvre en mme temps que ce dbat. C'est vraiment rare qu'un sujet aussi passionnant soit trait... Je nai pas de question juste cette acceptation de la thse de M. Ghazli. Ciao
Rponse de Mourad Ghazli :
Merci et laisser nous du soleil pour les vacances





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 25 Septembre 2007 - 21:19 La Oumra ou le 'petit pèlerinage'

Mardi 25 Septembre 2007 - 20:41 Le mois de ramadan à l'île de La Réunion


Loading











Recevez le meilleur de l'actu