Connectez-vous S'inscrire






Archives

Un sommet à trois

| Mardi 16 Janvier 2007

Un prochain sommet entre les dirigeants palestinien Mahmoud Abbas et israélien Ehud Olmert en présence de Condoleezza Rice a été annoncé lundi à l'issue de visites de la secrétaire d'Etat américaine en Cisjordanie et à Jérusalem afin de relancer le processus de paix.



Condoleezza Rice
Condoleezza Rice

Ni date ni lieu

La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a confirmé son intention de réunir "dans un proche avenir" autour d'elle le Premier ministre israélien Ehud Olmert et le président palestinien Mahmoud Abbas afin de relancer le processus de paix.

Cette rencontre avait été annoncée peu auparavant à l'issue d'entretiens à Jérusalem entre Olmert et Rice, qui avait rencontré Abbas la veille à Ramallah. La présidence palestinienne avait dit n'être pas au courant des détails de cette initiative, mais l'accueillir favorablement.

Ni la date ni le lieu de ce sommet à trois n'ont été précisés mais un responsable américain accompagnant Rice dans sa huitième tournée au Proche-Orient en deux ans a estimé qu'il pourrait avoir lieu dans "trois ou quatre semaines", sans doute dans la région.

Ce ne sera pas juste une autre rencontre

De telles rencontres ont déjà eu lieu depuis la rupture du processus de paix israélo-palestiniens, en 2001, mais, selon ce responsable américain, cette fois "ce ne sera pas juste une autre rencontre".

"Ils ne se sont pas assis ensemble depuis six ans pour définir des choses aussi ambitieuses que les préalables nécessaires à la mise en place d'un Etat palestinien", a-t-il fait valoir.

De son côté Olmert a déclaré à la radio israélienne que le futur sommet se concentrerait "sur les idées les plus ambitieuses concernant nos horizons politiques avec les Palestiniens au Proche-Orient".

Haniyeh fait part de ses doutes

Le Premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, a en revanche fait part de ses doutes sur les chances de succès d'un tel sommet, estimant que la visite de Rice était "extrêmement dangereuse pour la cause palestinienne" et servait les intérêts israéliens.

Dans un communiqué, il affirme que l'administration Bush n'a pas l'intention de faire pression sur Israël pour qu'il consente à d'importantes concessions envers les Palestiniens. Selon Haniyeh, Washington se contentera d'inviter l'Etat juif à lever certaines restrictions aux points de contrôle et à débloquer, au bénéfice du président Abbas, les taxes perçues au nom des Palestiniens, dans le but de renforcer la position du président palestinien.

"Nous considérons avec gravité ce que propose Rice et les projets en matière de sécurité et de politique qu'elle manigance concernant la situation palestinienne", déclare Haniyeh dans le communiqué.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu