Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un imam condamné pour avoir célébré des mariages

| Dimanche 8 Juin 2008



Le tribunal correctionnel d'Orléans a condamné un homme faisant fonction d'imam à 1.500 euros d'amende pour avoir "célébré des mariages religieux sans qu'au préalable les mariages civils n'aient été prononcés", apprend-on de source judiciaire. Les nouveaux époux, pour la plupart des immigrés en situation irrégulière, s'étaient prévalus de ces célébrations pour obtenir de l'état-civil français un mariage en bonne et due forme, a-t-on expliqué de même source.
"La frontière entre une célébration de mariage et des fiançailles est très ténue", a déclaré à Reuters Jérôme Castelli, l'avocat de l'imam. "Selon le rite musulman, ces cérémonies sont fonction de ce que l'on souhaite y mettre".
Ce dernier a annoncé en fin d'après-midi que son client ne ferait pas appel de ce jugement, qui pourrait alors faire jurisprudence.
Selon Me Castelli, "la Grande Mosquée de Paris a suivi avec intérêt l'évolution de ce dossier, cette affaire constituant une première juridique".
"Il va bien falloir que la loi française commence à appréhender d'une manière différente la religion musulmane qui doit être, me semble-t- il, la première de France", a conclu Me Castelli.
Le procureur de la République avait requis trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende à l'encontre de l'imam.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu