Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un ex-responsable de mosquée condamné pour proxénétisme

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Avril 2014



Abdelslam Bahiad, l’ancien responsable de la mosquée d'Orange (Vaucluse), a été condamné dans la soirée du jeudi 17 avril à six ans de prison ferme pour proxénétisme aggravé par le tribunal correctionnel de Carpentras.

Absent lors du délibéré, un mandat d'arrêt a été lancé contre lui. Il écope d’une peine plus lourde que ce qui était attendue de la procureure Maryse Phaure, qui avait requis deux ans de prison à son encontre. Sa peine de six ans de prison a de plus été assortie d'une interdiction de séjour pendant cinq ans dans le Vaucluse, le Gard et les Bouches-du-Rhône.

Ses trois fils, jugés en même temps que lui, ont également écopé de peine de prison ferme. L’un a été condamné à deux ans de prison et les deux autres à trois ans avec confiscation de leurs avoirs bancaires. Quant à la femme jugée pour avoir joué le rôle de « rabatteuse » dans ce réseau, elle écope de quatre ans de prison, dont deux avec sursis.

Ces condamnations sont à la hauteur des faits qui leur sont reprochés. Alors président de l'association Lumière de Dieu, en charge de la gestion de la principale mosquée d'Orange depuis 1985, Abdelslam Bahiad était à la tête d’un réseau de prostitution adossé à une filière d'immigration clandestine depuis le Maroc. Le clan faisait venir des jeunes femmes du royaume en contrepartie d'un versement de plusieurs milliers d'euros. Les jeunes immigrées, qui comptaient obtenir leur régularisation, étaient ensuite contraintes à la prostitution pour rembourser leurs dettes. L’affaire avait éclaté dès 2007 après le témoignage d’une jeune Marocaine.

Lire aussi :
Accusé de proxénétisme, un ex-responsable de mosquée en procès
Un gérant de mosquée accusé de proxénétisme, à Orange





Loading














Recevez le meilleur de l'actu