Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un avocat et son client écouté

| Lundi 4 Février 2008



Le gouvernement britannique a ordonné l'ouverture d'une enquête sur des informations selon lesquelles la police aurait secrètement écouté les conversations d'un avocat musulman avec un détenu.

Selon l'hebdomadaire britannique "Sunday Times", la brigade anti-terroriste de la Police métropolitaine a dissimulé un dispositif électronique pour enregistrer en 2005 et 2006 deux conversations entre Sadiq Khan et Babar Ahmad, qui risquait d'être extradé vers les Etats-Unis.

Un porte-parole de Scotland Yard a refusé de commenter ces allégations dimanche, mais le secrétaire à la Justice, Jack Straw, a ordonné l'ouverture d'une enquête interne et a jugé qu'il serait "inacceptable" que l'avocat ait ainsi été espionné, ajoute le "Sunday Times".

Agé de 37 ans, cet avocat a tenté d'aider le Parti travailliste du Premier ministre Gordon Brown à obtenir le soutien de la minorité britannique musulmane et a aussi présidé une association de défense des droits de l'Homme, Liberty.

En ce qui concerne Babar Ahmad, le gouvernement américain l'accuse d'avoir tenu un site Web recueillant des fonds pour les extrémistes talibans et tchétchènes à la fin des années 1990. Il ne risque rien en Grande-Bretagne mais est recherché aux Etats-Unis où son site est déposé, d'après le "Sunday Times".




Loading












Recevez le meilleur de l'actu