Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Turquie : un imam-rockeur au cœur d’une enquête

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 11 Décembre 2013



En Turquie, les regards des autorités religieuses se tournent vers Ahmet Mushin Tuzer. Cet imam de 42 ans fait l’objet d’une enquête. Ce n’est pas son travail au sein de la mosquée du village de Pinarbasi, dans le sud du pays, qui est remis en question mais la passion qu’il exerce en dehors de ses fonctions religieuses. Durant son temps libre, l’imam fait partie d’un groupe de rock.

M. Tuzer est le chanteur du groupe FIRock composé d’un bassiste, d’un batteur et d’un guitariste. Plusieurs fois par semaine, les musiciens et l’imam-chanteur répètent. Ils se produisent même sur scène. C’est d’ailleurs lors d’un concert à Kas, la ville de naissance de l’imam, en août dernier, qu’il se fait remarquer. Soigneusement vêtu, il fait le show devant le public. Mais son activité dérange.

Le Diyanet, le ministère des Affaires religieuses turc en charge des 80 000 mosquées du pays, voit d’un mauvais œil qu’un de ses fonctionnaires soit également chanteur. L’autorité décide alors de lancer une enquête sur l’imam. Elle devrait permettre de déterminer si son choix de faire de la musique est conforme à l’éthique de l’islam selon le ministère. Surtout, « le problème, c'est qu'il n'a pas cherché à obtenir l'autorisation de l'un de nos officiels, et qu’il est allé de l'avant en enregistrant des clips vidéo et audio. C'est pourquoi nous menons une enquête », précise Abdul Kadir Ozkan, du service de presse de la Diyanet à Al Jazeera.

L’imam, qui ne voit aucune contradiction entre le fait de chanter et d’être imam, qualifie sa musique de « réunion de l’âme avec Dieu ». Mais beaucoup s’opposent à cette idée dans le pays et l’imam dit avoir reçu des menaces de mort. « L'image de l'Islam dans le monde souffre. Nous devons nous rappeler que l'un des principaux fondements de l'islam est la tolérance ; C'est accepter tout être humain comme il ou elle est », argue M. Tuzer, qui a pris ses responsabilités religieuses à l’âge de 19 ans et dont le père et le grand-père étaient également imams. Déterminé, il déclare être prêt à aller devant les tribunaux si on lui retire son droit de chanter.

L’homme a l’habitude de bousculer les conventions, rapporte également Fait Religieux. En 1999, il devenait le premier imam turc dont l'union avec une chrétienne a été reconnue en se mariant avec une Roumaine orthodoxe, depuis convertie à l'islam. « D'autres imams ont beaucoup à apprendre d'Ahmet », estime Dogan Sakin, le guitariste tatoué de son groupe.

Les conclusions du Diyanet sur le cas de M. Tuzer sont attendues dans les prochaines semaines. En attendant, au moment où nous écrivons ces lignes, le clip du premier single de FIRock intitulé « Mevlaya Gel » (« Viens à Dieu »), extrait de leur dernier album « Time of Change » (« Le temps du changement ») a été vu plus de 40 000 fois sur YouTube.






Loading














Recevez le meilleur de l'actu