Connectez-vous S'inscrire






Archives

Trois nouveaux "sages" de la diversité au CSA

Rédigé par Rachida Douadi | Mercredi 28 Janvier 2009

Les journalistes Christine Kelly, Françoise Laborde et l'ingénieur Emmanuel Gabla rejoignent, après leur nomination vendredi et samedi derniers, le conseil des "sages" du CSA. L'autorité de régulation de l'audiovisuel, qui fêtera ses vingt ans le 3 février prochain , s'enrichit ainsi de trois nouvelles recrues remarquées pour "leur engagement authentique sur les questions de diversité" selon le Club Averroès.



Trois nouveaux "sages" de la diversité au CSA
« Ces nominations semblent confirmer la volonté du Pouvoir, d’inscrire l’exigence de diversité dans les plus hautes instances de l’Etat », remarquait, lundi, Patrick Lozès, président du Cran ( Conseil représentatif des associations noires ). Il réagissait ainsi aux renouvellements, intervenus ce week-end, d’une partie des membres du CSA. L’instance de régulation de l’audiovisuel accueille désormais aux cotés de Rachid Arhab, la journaliste noire Christine Kelly, l’ingénieur métis, Emmanuel Gabla, et la présentatrice du journal de France 2, Françoise Laborde. Dans l’expression de ses félicitations, Patrick Lozès, en a profité pour mettre le parti du Pouvoir face à ses propres responsabilités et pointer « l’absence totale de diversité parmi les 9 plus hauts dirigeants de l’UMP » renouvelés lors du Conseil national qui s’est tenu ce samedi.

Le Club Averroès, observatoire de la diversité dans les médias, a salué, lundi, ces nominations. Interrogé par Saphirnews, Amirouche Laïdi estime qu’il s’agit là d’ « un signal fort envoyé par le Pouvoir ». « J’espère que cela aura un impact sur les médias. J’en suis sûr » a-t-il ajouté à propos de ces nominations.

Le président de l’observatoire a également tenu à relever « l’engagement authentique » des deux journalistes, Françoise Laborde et Christine Kelly sur les questions de diversité. « Les Noirs ou même les Arabes ne constituent pas la diversité à eux seuls et Christine Kelly n’en est pas le porte drapeau. Pour nous, Françoise Laborde est aussi issue de la diversité. C’est l’ensemble des 9 sages qui est ainsi représentatif de la diversité » a remarqué Amirouche Laïdi.

Les trois nouvelles recrues ont pris leurs fonctions dès lundi. Leur première plénière s’est tenu ce mardi. Christine Kelly, a été désignée, samedi, par le Président du Sénat, Gérard Larcher. Depuis sa nomination, elle est présentée comme « l’une des rares présentatrices de couleur du paysage audiovisuel. » A 39 ans, elle officiait sur la chaîne d’information en continu, LCI qu’elle a rejoint en 2000 après un parcours exemplaire. Débuts remarqués à RFO en Guadeloupe, suivis de nombreuses collaborations en presse écrite, radio et télévision en métropole, elle intègre ensuite la rédaction nationale de France 3. Passage sur les écrans de la chaîne « Demain », du Groupe Canal+, où elle a animé de 1997 à 2000 plusieurs émissions de service.

Françoise Laborde, journaliste remplaçante du 13h sur France 2 et rédactrice en chef de Télématin, a été nommée par Nicolas Sarkozy, lui-même. Le Président, « a toujours témoigné de la courtoisie et de la sympathie à mon égard mais je ne fais pas partie de ses proches » avait-elle déclaré à l’AFP. A 54 ans, Françoise Laborde est connue pour son franc-parler.

Emmanuel Gabla, 40 ans, est un ingénieur des télécommunications. Il estime que sa nomination, vendredi dernier, n’est « pas absurde ». Il espère même que sa formation lui permettra « d’être un pont » entre le CSA et l’Arcep, autorité de régulation des télécoms dont le rapprochement est souvent évoqué. Ce Polytechnicien de père togolais, a été conseiller technique de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, puis directeur adjoint du cabinet de Patrick Devedjian en 2005.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu