Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Trois explosions dans un quartier de Casablanca

| Mercredi 11 Avril 2007



Mardi, trois terroristes présumés se sont faits exploser à Casablanca tandis que la police les recherchait et un autre suspect a été tué par les forces de l'ordre alors qu'il s'apprêtait à déclencher sa charge explosive, ont annoncé les autorités.

Un policier a été tué et dix personnes blessées, dont un enfant, selon des responsables.

Tôt mardi matin, alors que la police encerclait un immeuble de trois étages à la recherche de terroristes présumés, un suspect est monté sur le toit et s'est fait exploser, selon un responsable policier présent sur place.

Un deuxième homme, présent dans l'immeuble, a ensuite été abattu par la police alors qu'il cherchait apparemment, lui aussi, à déclencher sa ceinture d'explosifs. Les policiers ont retrouvé, attachés à son corps, quatre kilos d'explosifs, selon le ministère de l'Intérieur.

Les deux hommes, identifiés par les autorités marocaines sous les noms de Mohamed Rachidi et Mohamed Mentala, étaient tous deux activement recherchés par la police pour leur implication présumée dans les attentats-suicides de mai 2003 à Casablanca, la plus grande ville du Maroc.

Le troisième suspect, Ayyoub Raidi, qui se trouvait lui aussi dans l'immeuble investi au petit matin par les forces de l'ordre, a réussi à prendre la fuite, mais s'est fait lui aussi exploser dans l'après-midi alors que la police le recherchait.

Un policier blessé lors de l'explosion de l'après-midi a succombé à ses blessures alors qu'il était évacué vers un hôpital, a rapporté l'agence de presse marocaine officielle MAP. Un autre policier a été sérieusement blessé selon un responsable, et un enfant de 7 ans a été hospitalisé pour de légères blessures.

La police a établi un périmètre de sécurité et dressé des barrières métalliques pour maintenir à distance des centaines de curieux.

Après l'explosion de l'après-midi, la police a confirmé qu'elle recherchait un quatrième suspect. Une troisième explosion s'est alors produite mardi soir dans le quartier de Casablanca où les deux kamikazes s'étaient fait exploser quelques heures avant, a-t-on constaté sur place.

Le quatrième suspect recherché par la police s'est en effet fait sauter au milieu d'un boulevard, selon des témoins. L'agence de presse MAP a fait état de huit blessés dans l'explosion, dont deux sérieusement.

Selon des responsables, le coup de filet mené par la police mardi ciblait quatre suspects soupçonnés d'avoir un lien avec le kamikaze qui s'est fait exploser dans un cybercafé de Casablanca le 11 mars.

Ces attentats-suicides ont ravivé le souvenir des cinq explosions qui avaient eu lieu presque simultanément en mai 2003, faisant 45 morts à Casablanca -un événement qui avait fait naître la peur du terrorisme dans de nombreux esprits marocains pour la première fois.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu