Connectez-vous S'inscrire






Vivre ensemble

Trois Paroles

Rédigé par Mustapha Chérif | Dimanche 7 Octobre 2007



Trois Paroles
Jeûner, prier et bien agir sont indissociables. Nous sommes dans la dernière décade du mois sacré du Ramadhan. Celle où le Prophète (sws) multipliait les prières et s’isolait dans sa Mosquée pour adorer Dieu intensément. La lumière du Prophète continue à briller dans le cœur des croyants, ses héritiers, les bels agissants, el mouhissinins, qui se prosternent face à Dieu et disent « Paix » à tous ceux qui les interpellent. Le musulman dit « Au nom de Dieu », Bismilah, avant toute parole et acte, c’est le souvenir, l’affirmation du rattachement sacré à l’Origine. C’est la station du dhikr, la mémorisation.

Il prononce aussi les mots « Louange à Dieu », Hamdoullah , pour exprimer sa reconnaissance, station des chakirines. Il ne manque jamais de dire « si Dieu veut », Incha Allah, pour marquer sa confiance en Dieu. Station des mutawakillin. La nuit du destin, durant ces dix derniers jours du mois de Ramadhan, qui vaut mille mois, leilat el qadr, éclairera les âmes pieuses cette nuit là. Le musulman à pour mission de témoigner en vérité, en paix, en être ouvert : que la vie est épreuve, belle, sacré et tournée vers l’au-delà du monde. Puissions nous êtres à la hauteur de cette épreuve et honorer la vie, en gardant ouvert nos cœurs. C’est en nous que se trouve le secret.

Etre religieux, être de raison, être de nature, tel est le musulman, qui a pour tâche d’accomplir l’idéal de l’homme universel, el insan Kamil, à l’image du Prophète (sws). Bismillah, hamdoullah , incha Allah, trois paroles qui ouvrent ce chemin. Dans ce monde moderne trouble et marqué par tant d’incertitudes, jeûner, prier, et bien agir, garder nos repères, à partir de ces trois paroles de foi est une alchimie du bonheur. Tout en sachant que rien n’est donné d’avance. Continuons à témoigner, serein et vigilant, afin de ne pas être surpris par le caractère imprévisible de la vie.

Croire c’est se souvenir de l’origine et se projeter dans l’avenir. La générosité du croyant s’affirme, théoriquement à chaque instant. Accueillir les autres, leur exprimer notre compassion et souci de comprendre, est une qualité du croyant. Par le savoir et la connaissance de soi, du monde et des autres se révélera ce qui est requis de nous. Ne jamais oublier les trois paroles, sources de nos valeurs spirituelles et civilisationnelles.

Mustapha Cherif est un penseur algérien
www.mustapha-cherif.com






Loading














Recevez le meilleur de l'actu