Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Triple infanticide

| Vendredi 24 Août 2007



A Albertville, une jeune femme de 36 ans, Virginie L. aurait congelé et caché trois de ses nouveaux-nés en 2001, 2003 et 2006. Elle devrait être mise en examen aujourd'hui.

"Je suis arrivé devant le garage, une malle en fer verte était ouverte. Il y avait un sac en nylon noir et, à l'intérieur, le cadavre d'un nouveau-né. Il y avait un autre sac tout ficelé. Il a enlevé la ficelle et, dedans, se trouvait un deuxième corps de nouveau-né. J'ai vu ses petites mains, ses petits doigts. Il n'était même pas en décomposition" raconte Eraldo Anselmo, 87 ans, a qui Philippe V., époux de la jeune femme, a montré, affolé, les corps des nouveaux-nés.

Pour Henri-Michel Perret, procureur d'Albertville, "il s'agit d'un mécanisme de déni de grossesse. Lorsqu'elle a accouché de son premier enfant, ça n'allait déjà pas avec son concubin. Elle ne voulait absolument pas de cette grossesse, elle a paniqué. Elle n'a pas pu gérer la situation, en quelque sorte. Elle s'est évanouie lors de son premier accouchement. Ensuite, elle s'est dite prise au piège. Elle n'a pas voulu aller voir un gynécologue de peur qu'il ne détecte son premier accouchement. Elle a accouché une nouvelle fois en secret. Les deuxième et troisième bébés auraient subi chaque fois le même sort".

Virginie L. et Philippe V. vivaient ensemble depuis 16 ans et étaient en instance de séparation.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu