Connectez-vous S'inscrire






Archives

Triple attentat en Egypte

| Mardi 25 Avril 2006

Trois bombes ont explosé lundi dans la station égyptienne de Dahab, dans le Sinaï, sur les bords de la mer Rouge, faisant 23 morts au moins et une soixantaine de blessés et infligeant un nouveau coup à l'industrie touristique.



Triple attentat

Lundi, le triple attentat a fait 23 morts à Dahab, station balnéaire égyptienne sur le littoral de la mer Rouge, dans le Sinaï, haut lieu du tourisme national frappé pour la troisième fois en moins de 18 mois. Parmi les tués figurent un enfant de nationalité allemande et deux autres étrangers, a précisé le ministère égyptien de l'Intérieur, qui fait état de 62 blessés, dont trois Danois, trois Britanniques, deux Français, deux Italiens, deux Allemands, un Sud-Coréen, un Libanais, un Palestinien, un Américain, un Israélien et un Australien. Le président égyptien Hosni Moubarak a dénoncé un "acte de terrorisme épouvantable". Les attentats, qui coïncident avec des festivités de printemps échelonnées sur cinq jours, ont frappé un restaurant, un café et un supermarché de la petite station, située à 80 km au nord de Charm-el-Cheikh.

Des engins rudimentaires

Les autorités égyptiennes ont imputé les attentats de Taba et de Charm-el-Cheikh à un modeste mouvement basé dans le Sinaï, initialement dirigé par un homme d'origine palestinienne. En ce qui concerne Dahab, Mohamed Hani, gouverneur du Sud-Sinaï, a affirmé que 'il s'agissait d'attentats suicide, mais le ministre de l'Intérieur, Habib el Adli, a jugé ses conclusions prématurées. Les service de sécurité de la province évoque plutôt des engins explosifs déposés sur les lieux. Selon des témoins ayant constaté les dégâts à Charm-el-Cheikh, les bombes employées à Dahab semblent de plus faible puissance. Plusieurs responsables égyptiens ont parlé d'engins simples, voire rudimentaires.

Condamnation de la communauté internationale

"Le secrétaire général condamne cet acte de terrorisme qui visait des gens innocents", a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l'Onu Kofi Annan, Stéphane Dujarric, dans un communiqué. Le président américain George W. Bush a évoqué un acte "odieux" (bien "odieux") et promis de continuer à traquer les terroristes. "Nous avons vu encore aujourd'hui que les terroristes veulent essayer de définir le monde comme ils veulent le voir (...) Je condamne avec force les meurtres qui ont été commis, la mort d'innocents en Egypte", a déclaré M. Bush.
En France, le président Jacques Chirac a exprimé sa "consternation" et la "solidarité" de son pays. "Le président (...) condamne ces actes terroristes odieux de la façon la plus catégorique", selon un communiqué présidentiel. "Il exprime au président (égyptien Hosni) Moubarak la solidarité de la France qui se tient aux côtés de l'Egypte dans son combat contre le terrorisme". De même, le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste Blazy a condamné "le lâche attentat".




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu