Connectez-vous S'inscrire






Archives

Touche pas à mon voile

Rédigé par El abed Fatima | Lundi 22 Décembre 2003

Dimanche 21 décembre 2003 s'est déroulé un événement sans précédent depuis le début du débat sur le voile avec toute la polémique créer autour de cela.
Une manifestation s'est tenue avec un départ de la place de la république à 14h00. Cette manifestation fut réalisée à l'initiative du mouvement des lycéennes de seine saint Denis dont Wasilla Machroub, afin de contester la proposition de loi contre le port du voile à l'école.



Dimanche 21 décembre 2003 s'est déroulé un événement sans  précédent depuis le début du débat sur le voile avec toute la polémique créée autour de cela.

Une manifestation s'est tenue avec un départ de la place de la république à 14h00. Cette manifestation fut réalisée à l'initiative du mouvement des lycéennes de Seine-Saint-Denis dont Wasilla Machroub, afin de contester la proposition de loi contre le port du voile à l'école.

 

« Marchons, Marchons… »

Tout s'est organisé de façon simple, le bouche à oreille et la communication par le biais de l'Internet ont permis de réunir un nombre conséquent, plusieurs milliers de personnes au rendez-vous fixé ce dimanche à Paris. La foule s'est dirigée de façon très calme et organisée pendant le défilé jusqu'à la place de la bastille, cortège après cortège, des musulmanes françaises venues de toute la région parisienne et également du Nord de la France se sont ainsi  pour la première fois exprimées de façon claire  pour leurs droits et réclamer le respect de ce choix personnel.

 

Mises à l'écart du débat sans aucune concertation juste, elles ont pu par cette manifestation montrer leur vision des choses et leur existence en tant que citoyennes. Parmi les manifestants des  représentants politiques et responsables d'associations sont venus exprimer leur soutien à cette contestation.

 

Sur les banderoles fabriquées pour l'occasion, les slogans tournaient autour du thème principal du respect de chacun dans le cadre de la liberté 'l'école ma voix, le voile mon choix, la France mon droit !' Message simple à qui veut l'écouter !

 

Revendications de leur choix et aussi de leur citoyenneté, cartes électorales et cartes d'identité à la main, pour l'occasion des jeunes femmes ont arboré un foulard tricolore aux couleurs du drapeau français. Ces femmes musulmanes sont des personnes à part entière et représentent des voix aux élections, une manière d'affirmer aux  dirigeants politiques qu'elles peuvent avoir du poids dans les décisions politiques et électorales.

 

Ces femmes portent un message

Souad, attachée commerciale, affirme sa volonté de ne pas céder même avec l'application d'une loi 'il faut résister, la France est le seul pays en Europe où la question du voile a envahi la scène politique et médiatique de cette façon-là '

 

Quant à Yasmina, chimiste, elle pense que cette loi ne servirait à rien 'ce n'est pas le voile qui leur pose  problème mais ce qu'il représente.  Ils savent qu'il y a l'islam derrière. Voilà ce qui les inquiète vraiment, c'est seulement un moyen de  toucher les musulmans.'

 

'On  montre au moins que l'on existe même si une loi va être votée' déclare Nora, étudiante en biologie, ' les médias n'ont pas cessé de dire des choses complètement incohérentes et fausses au sujet de l'islam et de la femme musulmane, ce rassemblement a au moins le mérite de prouver que les filles voilées pensent et réfléchissent comme tout le monde'

 

 Une motivation forte pour briser l'image donnée des 'filles voilées' depuis le début de la polémique et des revendications simples pour faire passer le message 'le voile je l'ai choisi !'

 

Pour Fatma, étudiante en langue arabe, cette manifestation va créer une dynamique pour la mobilisation en faveur du voile ' avec cette manifestation, on peut pour une fois montrer ce que représente le voile à nos yeux, et combien il est important pour nous. Nous l'interdire c'est comme nous demander d'interdire d'exister ! '.

Même conclusion pour Nadia 'avant de blâmer ou de calomnier sur notre voile,  il faudrait commencer par comprendre sa signification et saisir son degré d'attachement '

 

Arrivée à la Bastille au chant de la Marseillaise

La foule s'est stoppée quelque temps au point d'arrivée place de la bastille vers 17h00, avec un sentiment de joie car cette manifestation s'est déroulée sans aucun incident, dans le calme, l'ordre et la bonne humeur. Caméras de télévisions, photographes et reporters de radios et de journaux  étaient aussi présents tout au long du défilé.

Cet événement fera certainement parler de lui, le débat se poursuivra dans les médias et au moment du projet de loi à l’assemblée nationale. Quoi qu’il en soit, un deuxième rendez-vous et d'ores et déjà prévu  le 17 janvier 2003.

 

 

 

 





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu