Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tombes musulmanes profanées: le procès reporté au 9 mai

| Jeudi 26 Avril 2007



Le procès de deux hommes de 18 et 21 ans qui devaient comparaître mercredi devant le tribunal correctionnel d'Arras pour avoir profané 52 tombes musulmanes du cimetière militaire Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire (Pas-de-Calais) a été renvoyé au 9 mai.

Le tribunal a accordé ce report, à la demande de l'avocat des deux prévenus, Me David Lefranc, qui a expliqué vouloir disposer de davantage de temps pour préparer la défense de ses clients et par "besoin de sérénité".

Le tribunal a également décidé de maintenir en détention d'ici là les deux jeunes hommes - qui devaient être jugés en comparution immédiate - en évoquant un "trouble notable à l'ordre public".

Ils avaient été mis en examen dimanche pour "dégradations graves, commises en réunion et à raison de la race et de la religion" et écroués. Ils encourent cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Un troisième auteur présumé, un mineur de 16 ans, doit comparaître en mai devant un juge des enfants.

Ces trois jeunes gens, originaires du Pas-de-Calais et au casier judiciaire vierge, ont reconnu avoir, dans la nuit du 18 au 19 avril, couvert d'inscriptions nazies 52 tombes du carré musulman du cimetière Notre-Dame-de-Lorette.

Les trois jeunes gens ont exprimé publiquement leurs excuses à "l'ensemble de la communauté musulmane" via des lettres publiées lundi dans le site internet de leur avocat. Il ont expliqué avoir "pris conscience de l'extrême gravité" de leurs actes et regretté "absolument (leur) geste".

Mais le procureur a requis mercredi leur maintien en détention "du fait de l'extrême gravité des faits", soulignant qu'ils avaient agi "par haine raciale" et voulu "blesser la communauté musulmane".

Le MRAP, SOS-Racisme et le Conseil régional du culte musulman se sont portés partie civile.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu