Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Théorie du genre : le pape François rallume la flamme de la polémique

Rédigé par | Lundi 3 Octobre 2016



Le débat autour de la théorie du genre était mis en veilleuse depuis 2014. Elle refait surface deux ans plus tard à la faveur de propos polémiques tenus par le pape François qui accuse les manuels scolaires français de diffuser un « sournois endoctrinement de la théorie du genre ».

Il s’est exprimé dimanche 2 octobre devant des journalistes présent dans l’avion qui l’emmenait à Rome après un séjour de trois jours dans le Caucase. Le souverain pontife a raconté l’histoire d’un père de famille français qui a découvert que son fils de 10 ans souhaite devenir plus tard une fille : « Le père s’est alors rendu compte que, dans les livres des collèges, la "théorie du genre" continuait à être enseignée, alors que c’est contre les choses naturelles. » Une anecdote quelque peu étrange puisque les fameux ABCD de l’égalité n’ont pas concerné les enseignements du collège.

Le pape ajoute que, selon lui, « une chose est une personne qui a ces tendances, et même qui change de sexe, mais autre chose est d’enseigner cela dans les écoles. On veut changer les mentalités, c’est ce que j’appelle la colonisation idéologique ». L’évêque de Rome a rappelé qu’il n’était pas pour l’exclusion des homosexuels et transsexuels. « Dans ma vie de prêtre et d’évêque, et même de pape, j’ai accompagné des personnes avec des tendances homosexuelles », a-t-il déclaré, ajoutant que « les personnes doivent être accompagnées comme accompagnait Jésus » qui ne rejetait personne.

Najat Vallaud-Belkacem en colère

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem n’a pas tardé à répondre. Le lendemain matin, sur l’antenne de France Inter, elle s’est indignée des propos du pape. « Je n'imaginais pas que le Pape se laisserait embarquer par des intégristes et leur folie mensongère. Ça me met en colère », a-t-elle déclaré.

« Le pape semble avoir été convaincu que les enseignants français passeraient leur temps à enseigner aux enfants que dans la vie, on peut changer de sexe », déplore la ministre. Selon elle, il « a été lui aussi victime de la campagne de désinformation massive conduite par les intégristes de la fondation Lejeune, Vigigender et d'autres ». Najat Vallaud-Belkacem lui propose « de feuilleter lui-même ces manuels scolaires, et de m'expliquer en quoi il y aurait une théorie du genre qui n'existe pas, par ailleurs ».

Lire aussi :
Théorie du genre : Farida Belghoul condamnée pour diffamation
« Théorie du genre », homophobie, islamophobie... Lettre à Nabil Ennasri
Théorie du genre : le débat qui éclipse les problèmes majeurs de l'école
Théorie du genre : Ligne Azur au cœur des controverses
Théorie du genre : est-on conscient de la mainmise de l’extrême droite ?





Loading













Recevez le meilleur de l'actu