Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tee-shirt de Jihad : la mère et l’oncle relaxés, l'affaire rejugée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Avril 2013



« Je suis une bombe. Jihad, né le 11 septembre. » C’est pour ces inscriptions sur le tee-shirt porté en septembre 2012 par un enfant prénommé Jihad et né le 11 septembre 2009 que la mère et l’oncle, à l’origine du cadeau, se sont retrouvés face à la justice.

Elle fut saisie par le maire UMP de Sorgues (Vaucluse), Thierry Lagneau, après avoir été informé de l'incident par l’école maternelle où le garçonnet est scolarisé.

Poursuivis pour « apologie de crime », les prévenus risquaient cinq ans de prison et une amende de 45 000 euros. Le tribunal correctionnel d'Avignon a relaxé, mercredi 10 avril, sa mère et son oncle, contre lesquels le parquet avait requis, à l'audience du 6 mars, une amende de 1 000 euros à l’encontre de la mère et 3 000 euros à l’encontre de son frère.

Les juges ont estimé que l'apologie de crime était non équivoque. « Je suis ravie, c'est une décision subtile et juridiquement motivée qui devrait mettre un terme à cette regrettable affaire », s'est réjouie Gaële Guenoun, l'avocate de la mère.

Les prévenus ne sont néanmoins pas au bout de leur peine : le parquet a décidé de faire appel de la relaxe prononcée. L'affaire devrait donc être rejugée par la cour d'appel de Nîmes.

Lire aussi :
« Je suis une bombe. Jihad, né le 11 septembre » : le tee-shirt au tribunal
« Je suis une bombe. Jihad, né le 11 septembre » : une mère face à la justice





Loading












Recevez le meilleur de l'actu