Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : la diplomatie européenne appelle à l'action

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 3 Novembre 2011



« Il est désormais vital que les engagements des autorités syriennes auprès la Ligue arabe soient mis en œuvre pleinement et rapidement sous surveillance arabe », a annoncé Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne, dans un communiqué paru jeudi 3 novembre.

Malgré les engagements de Bachar al-Assad de respecter le plan de sortie de crise proposé par la Ligue Arabe qui prévoit notamment l'arrêt des violences et la libération des prisonniers politiques, le scepticisme de la communauté internationale grandit à l'égard du pouvoir syrien après l'annonce faite par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme de la mort de 20 civils. Le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, avait déjà menacé Damas de sanction, le 23 octobre dernier, si la répression ne cessait pas.

L'accord avec la Ligue arabe prévoit notamment l'amorce d'un dialogue entre Bachar al-Assad et les partis d'opposition, le but étant d'aboutir à « un dialogue national d'ici deux semaines ». Mais « cette nouvelle initiative ne peut réussir que si les autorités syriennes accordent la place et la sécurité nécessaires aux groupes d'opposition pour travailler avec toutes les franges de la population syrienne en vue d'une transition politique pacifique », a précisé Mme Ashton.

La répression a déjà fait plus de 3000 morts sur le terrain depuis la mi-mars selon les Nations Unies.

Lire aussi :
Syrie : un gouverneur limogé
Syrie : Al-Assad promet des réformes mais s'accroche au pouvoir
Syrie : Obama exige le départ d’Assad
Syrie : la pression internationale augmente




Loading












Recevez le meilleur de l'actu