Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : l'improbable cessez-le-feu pour l'Aïd al-Adha

Rédigé par La Rédaction | Samedi 20 Octobre 2012



Le conflit en Syrie s'enlise entre le régime de Bachar al-Assad et ses opposants, engendrant des pertes de vie et destructions considérables.

A l’approche de l’Aïd el-Kebir, l'une des deux fêtes musulmanes sacrées, l’appel à un cessez-le-feu est à nouveau lancé. Les secrétaires généraux de l’ONU et de la Ligue Arabe ont « réclamé un arrêt de la violence en Syrie sous toutes ses formes pendant la période de l'Aïd al-Adha », vendredi 19 octobre.

Au passage, Ban Ki-Moon et Nabil al-Arabi ont demandé à « tous les acteurs régionaux et internationaux de soutenir leur appel » adressé aussi au gouvernement syrien, à qui lui est demandé de « mettre fin aux tueries et aux destructions afin que tous les problèmes puissent être traités par des moyens pacifiques ».

L'émissaire international de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, a rencontré, samedi 20 octobre à Damas, le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, avec l'objectif d'obtenir un cessez-le-feu, au lendemain d'un attentat au Liban voisin qui a tué le chef des renseignements intérieurs et a ravivé les craintes d'un débordement régional du conflit.

Cependant, les chances de conclure un accord avec le régime syrien sont minces. Les Syriens, qui comptent ses morts au quotidien, sont malheureusement partis pour célébrer l'Aïd el-Kébir (Aïd al-Adha) dans la peur et la tristesse.

Lire aussi :
Syrie : une trêve en vue pour l’Aïd el-Kébir ?




Loading












Recevez le meilleur de l'actu