Connectez-vous S'inscrire






Société

Super Nanny : paix à son âme

Les parents ont perdu leur coach

Rédigé par Leïla Belghiti | Samedi 23 Janvier 2010

Kalthoum Cathy Sarraï, la nurse adulée des Français, l'icône préférée des parents, a marqué à jamais l'histoire de la télé française. Pour les familles musulmanes comme pour toutes les familles, Super Nanny a été d'une exemplarité formidable. Son décès prématuré (47 ans) – dû à un cancer – a provoqué une ondée de chagrin dépassant les frontières de l'Hexagone.



Super Nanny : paix à son âme
« Si jeune ! », s'émeuvent ses fans. Certains la comparent même à Marilyn Monroe, la célébrité « partie trop tôt », elle aussi. Le destin de Kalthoum Sarraï alias « Cathy » Sarraï est hors du commun : née à Tunis le 25 septembre 1962, aînée d'une fratrie de sept enfants, elle fut fiancée à 14 ans puis mariée à 16 ans, en France, alors qu'elle ne connaît pas un mot de la langue de Molière.

«Drôle de destin que le mien, celui d’une adolescente qui subit les traditions de son pays. Alors qu’à Tunis je vivais dans le doux cocon familial, du jour au lendemain, je me suis retrouvée dans le XIXe arrondissement de Paris. Un véritable saut vers l’inconnu ! En France, j’ai tout appris : la langue, les mœurs, mon métier…», a-t-elle écrit dans son autobiographie parue en 2006.

Trois enfants (âgés aujourd'hui de 28, de 27 et de 24 ans) viennent au monde, puis après des petits boulots elle décroche un diplôme d'auxiliaire puéricultrice et un certificat d'aptitude professionnelle de la petite enfance. C'est une histoire pleine d'humanisme que celle de la Franco-tunisienne. Tantôt responsable d'un foyer de jeunes délinquants, tantôt gouvernante chez des richissimes familles aux quatre coins du monde. L'éducation, c'était son monde, sa passion.

« Valeurs essentielles »

Repérée par M6 en 2005, Kalthoum, la « nounou d'enfer » devient « Cathy » – ça passe mieux – pour animer une émission de téléréalité : « Super Nanny », la version française importée tout droit de Grande-Bretagne. Succès fulgurant. Comme d'ailleurs la plupart des émissions dites de « téléréalité » (sic).

Les parents ont, en tout cas, bien profité des conseils de Super Nanny. Le concept est simple : séjourner une semaine dans une famille – le plus souvent nombreuse – et y remettre de l'ordre. Telle était sa mission. À cheval sur l'éducation, elle prodiguait conseils et rappelait les parents à leur rôle d'éducateurs, dans un univers social marqué par le culte de l'« enfant-roi ».

Super Nanny, c'était l'émission de ces « petits monstres » qui dictent la loi à leurs parents. Avec ses lunettes rectangulaire et son tailleur stricte, Cathy savait remettre l'ordre à la maison. Son objectif : des parents autoritaires et aimables à la fois pour des enfants équilibrés.

Fini les cris avant de dormir, les assiettes qui s'envolent au dîner, les jouets qui traversent la fenêtre, les gros mots à outrance ! La méthode Cathy, « ça marche », avancent les parents.

Pour Atika et son mari, parents de trois enfants en bas âge, Super Nanny était « une source d'idées très pratiques et opérationnelles ». « On pouvait se fier sans problèmes à sa méthode d'éducation », « elle nous a rappelé, par exemple, que le dialogue avec les enfants – surtout à certains âges – ne suffisait pas, contrairement à ce qu'on nous a inculqué. L'autorité est indispensable pour la stabilité familiale ». « Elle va nous manquer », s'attriste Atika, « elle paraissait très sensible derrière son masque autoritaire... Paix à son âme. »

Thierry, 25 ans et sans enfants, s'est pris un jour à regarder l'émission, captivé qu'il était par la nounou. « Ce type d'émission n'intéresse pas forcément que les parents », se justifie le futur professeur des écoles. « Futurs parents, enfants et jeunes peuvent se sentir concernés et se reconnaître dans certaines situations », estime-t-il.

La Toile lui rend hommage

Depuis mercredi, les internautes envahissent les forums sociaux. Des groupes dédiés à la Super Nanny sont créés par centaines, dépassant parfois la centaine de milliers de « fans ». Dans les forums à sensibilité musulmane, on s'attarde sur son appartenance à la religion musulmane. « Paix à son âme », écrivent les internautes.

La super nounou a été inhumée dans sa terre natale, jeudi, à Tunis, dans la plus stricte intimité familiale et tradition musulmane. M6 lui rendra hommage samedi soir, en diffusant une émission spéciale « Super Nanny ». Les audiences vont, sans aucun doute, toucher le septième ciel.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu