Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

« Stop aux Violences »

Communiqué suite à la rencontre avec le Ministre de l’intérieur

Rédigé par H. FARSADOU | Mardi 8 Novembre 2005

L’Union des Associations Musulmanes de la Seine-Saint-Denis (UAM-93) salue l’initiative de Monsieur le Ministre de l’intérieur de rencontrer une délégation d’élus et de responsables associatifs musulmans au ministère de l’intérieur, le 7 novembre 2005.



Tout en réitérant son appel lancé le 1 novembre pour un retour au calme dans les villes de la Seine-Saint-Denis, l’UAM-93 rappèle qu’elle n’est nullement partie prenante dans ces violences, ni aucune des associations musulmanes du département, encore moins les mosquées du département. L’UAM-93 refuse qu’on « islamise » cette violence urbaine et met en garde contre une telle dérive.



Notre présence dans cette délégation est uniquement motivée par notre souhait d’écouter Monsieur le Ministre de l’intérieur et de le faire bénéficier de notre expertise et de notre savoir-faire avec les jeunes des cités.



L’UAM-93 exprime :

- Son regret pour la mort du père de famille d’Epinay/Seine et demande que justice soit rendue à sa famille.

- Sa demande que la vérité soit faite sur la mort des deux jeunes de Clichy-sous-Bois.

- Sa vive condamnation de l’acte ignoble, et sans précédent, ayant visé des musulmans priant paisiblement dans la Mosquée Bilal de Clichy-sous-Bois.

- Sa déception devant la différence de réaction de la classe politique entre l’agression des musulmans dans leur lieu de prières et d’autres faits similaires, dans le passé. Deux poids, deux mesures.



Pour une sortie de crise, l’UAM-93 propose :

1- Des mots d’apaisement. Un « je vous ai compris » en direction des jeunes aura, sans doute, un effet immédiat sur la baisse de la tension.

2- Plan d’urgence destiné aux banlieues qui touche l’urbanisme, les écoles et le transport.

3- Programme « Egalités des chances » devienne une priorité du gouvernement et que l’état mette les moyens pour sa mise en place.



Stop à la violence.

Toutes les violences.

Les violences urbaines et les violences verbales.

Dialoguons, discutons.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu