Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Soudan : tout juste libérée, à nouveau arrêtée

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Juin 2014



Le répit aura été de courte durée. Tout juste libérée de prison, Meriam Yahia Ibrahim Ishag, la chrétienne condamnée à mort pour « apostasie », est de nouveau en état d’arrestation. Elle a été inculpée d’usage de faux, après avoir été empêchée de quitter le Soudan.

Les autorités soudanaises l’accusent désormais d’avoir présenté un faux document et d’avoir fourni de fausses informations, alors qu’elle cherchait à partir du pays mercredi 25 juin, avec son mari, son fils Martin, 21 mois, et sa fille Maya née en détention.

Son mari, Daniel Wani, un Américain de confession chrétienne, lui a fait faire des papiers en urgence par le Soudan du Sud, d’où il est originaire, pour regagner au plus vite les Etats-Unis. Mais un officiel du ministère soudanais des Affaires étrangères, Abdullahi Alzareg, a expliqué qu’il s’agit d’une « violation du droit de l’immigration ». L’ambassade du Soudan du Sud, à Khartoum, estime pour sa part que la procédure est légale dans la mesure où la jeune femme est mariée à un Sud-Soudanais.

Meriam encourerait désormais sept ans de prison pour falsification de documents officiels, selon les médias britanniques. Elle serait détenue dans un poste de police à Khartoum, pendant que sa famille serait gardée à l’ambassade.

Lire aussi:
Soudan : condamnée à mort pour « apostasie », la chrétienne libérée
Soudan: une chrétienne condamnée à mort pour « apostasie »




Loading














Recevez le meilleur de l'actu