Connectez-vous S'inscrire






Monde

Sommet sino africain : une coopération renforcée

| Lundi 6 Novembre 2006

Le Sommet sino africain de Beijing a pris fin dimanche 5 novembre suite à l'adoption d'une déclaration historique. Un plan d'action pour 2007-2009 a été mis en place renforçant considérablement la coopération Chine-Afrique. « L’amitié, la paix, la coopération et le développement » étaient à l’ordre du jour durant ce week end de rencontres.



Le Sommet de Beijing sur la coopération sino-africaine (FCCA) s’est donc refermé ce dimanche 5 novembre. Les ministres des Affaires étrangères de la Chine, de l'Ethiopie et de l'Egypte ont conjointement donné une conférence de presse dimanche après-midi à Beijing, après la clôture du sommet. Dimanche, la Chambre de commerce sino-africaine a été officiellement inaugurée. La prochaine édition de ce forum se tiendra en Egypte en 2009.

Les relations stratégiques entre la Chine et l'Afrique sont bénéfiques à l'ensemble de la communauté internationale et ne doivent pas être dénigrées, a déclaré le ministre éthiopien des Affaires étrangères Seyoum Mesfin Il a qualifié de « négatives et partiales » les réactions de médias occidentaux sur ce Sommet de Beijing jugeant « totalement déplacé » de caricaturer les dirigeants africains assistant à cet événement comme des « dictateurs (...) fuyant leurs responsabilités vis-à-vis des droits de l'Homme ».

100 milliards de dollars pour 2010

L’ouverture de ce sommet sino africain a eu lieu samedi matin. A cette occasion le président chinois, Hu Jintao, avait fait un discours annonçant une série d’aides et de projets d’investissements commerciaux pour l’Afrique. Le président chinois a décidé de doubler d'ici à 2009 l'aide envoyée en 2006, d’accorder 3 milliards de dollars de prêts préférentiels et 2 milliards de dollars de crédits préférentiels à l'Afrique dans les 3 prochaines années, créer un fonds spécial de 5 milliards de dollars pour encourager les entreprises chinoises à investir en Afrique et annuler la dette des pays africains pauvres et surendettés ayant des relations diplomatiques avec la Chine.

Le FCCA est un projet de coopération co-créé par la Chine et l'Afrique en 2000 pour faire face aux nouveaux défis et faciliter le développement commun. Le FCCA et la conférence des entrepreneurs sont une véritable plateforme permettant aux cercles d'affaires chinois et africains d'échanger des opinions et d'optimiser le potentiel de coopération afin d'augmenter les investissements mutuels, a indiqué Wan Jifei, président du Conseil chinois pour le développement du commerce international.

Le président chinois a proposé un plan en cinq points pour cimenter des liens bilatéraux resserrés et fondés sur l'égalité, la confiance mutuelle, et le développement équilibré et harmonieux. La Chine et l'Afrique renforceront aussi leur coopération et leur soutien mutuel dans les affaires internationales. « Sans la paix et le développement en Chine et en Afrique, il n'y aura pas de paix et de développement dans le monde », a déclaré Hu.
Plus tard dans la journée s'est ouvert le Dialogue de haut niveau et 2ème Conférence des entrepreneurs chinois et africains, au Grand Palais du Peuple, à Beijing. A cette occasion, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a fixé un objectif de volume commercial de 100 milliards de dollars pour 2010. Dans la soirée de samedi, un banquet et un gala étaient organisés en l'honneur des hôtes africains.

Le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, s'est félicité de l'annonce du gouvernement chinois de doubler son aide à l'Afrique d'ici 2009. M. Annan présente ses félicitations chaleureuses aux participants du 3e sommet du Forum de coopération Chine-Afrique, dans un communiqué difusé samedi. Il estime que comme les Africains ont renouvelé leur détermination à relever les défis de leur continent, ils peuvent bénéficier des expériences de leurs amis en Chine, qui ont obtenu des succès dans la croissance durable et la réduction de la pauvreté, indique son porte-parole. « Le sommet de Beijing est une occasion historique pour la Chine et l'Afrique de partager les idées et de faire avancer la coopération Sud-Sud », a conclu le secrétaire général de l'ONU.

Relation sino algérienne

Dans le même temps, le président du Conseil de la Nation algérien, Abdelkader Bensalah, a rencontré samedi, à Alger, le président de l'Association du peuple chinois pour l'amitié avec l'étranger (APCAE), Chen Haosu, et sa délégation. Lors de cette rencontre, M. Bensalah a hautement apprécié les relations d'amitié et de coopérations sino algérienne qui remontent loin dans l'histoire, tout en remerciant le soutien constant du peuple chinois au peuple algérien. De son côté, M. Chen a évoqué l'amitié traditionnelle entre la Chine et l'Algérie, tout en louant les progrès remarquables obtenus par l'Algérie dans le processus du développement. Il se dit persuadé que les liens amicaux entre les deux pays se raffermiraient encore davantage, grâce aux efforts conjugués des deux parties.
La délégation chinoise, conduite par M. Chen, est arrivée samedi à Alger pour une visite de quatre jours en Algérie.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu