Connectez-vous S'inscrire






Religions

Sommet interreligieux au Vatican: 'la méconnaissance de l'islam est grande', Mustapha Chérif

Rédigé par Propos recueillis par Rachida Douadi | Vendredi 7 Novembre 2008

Au terme de trois jours d’une rencontre inédite, musulmans et catholiques réunis à huis-clos au Vatican du 4 au 6 novembre se sont entendus, jeudi, sur une déclaration commune. Le texte condamne fermement « l'oppression, la violence et le terrorisme, particulièrement celui commis au nom de la religion » et « défend le principe de la justice pour tous ». La création d’un "comité Catholico-musulman" permanent de gestion des conflits et autres situations d’urgence est à l’étude. La deuxième rencontre devrait se tenir dans un pays musulman d’ici fin 2010.
Trois questions à Mustapha Chérif, islamologue spécialiste du dialogue interreligieux, membre du Forum catholiques-musulmans



Sommet interreligieux au Vatican: 'la méconnaissance de l'islam est grande', Mustapha Chérif
Comment se sont déroulés ces trois jours de rencontre au Vatican ? Dans quel état d'esprit, l'Eglise a-t-elle accueilli et écouté la délégation de dignitaires religieux et intellectuels musulmans ?

Mustapha Chérif: Le climat était cordial, amical, un effort réel d'écoute mutuelle et de respect a marqué notre forum, c'est une réussite. Cependant, j'ai constaté que la méconnaissance de l'islam est grande. Nous devons continuer à expliquer et clarifier de manière pédagogique et franche.

Dès l'ouverture de ce Forum, l'Eglise a réaffirmé son identité et ses différences fondamentales avec l'Islam. Sur quels points les discussions ont-elles permis d’aboutir à une parole commune, objet de cette initiative?

M.C: Nous avons des divergences et des convergences religieuses. On doit les appréhender comme richesse et non comme sujet de conflit. Nous avons convenu de mettre l'accent sur le droit à la différence et la solidarité qui ne soit pas sélective.

Cette rencontre au sommet a-t-elle permis d'installer un climat de confiance entre les deux religions. Va-t-elle être, selon l'attente, une étape importante du rapprochement entre musulmans et chrétiens?

M.C: Le climat était positif, surtout a la fin du forum, car nous avons appris à mieux nous connaitre, l'ignorance est un des problèmes. En tant que musulmans , on a précisé que nul n'a le monopole de la vérité et que les causes des problèmes dans le monde est l'injustice et l'islamophobie. Les réactions aveugles à cela sont des effets, certes injustifiables, mais qui n'excuse pas les amalgames. On doit continuer a dialoguer, surtout que des défis communs sont préoccupants. Ce Forum est un signe d’espoir pour apprendre à tous à réinventer une société juste.




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu