Connectez-vous S'inscrire






Archives

Sommet de Johannesburg

Rédigé par Majid Khaled | Mercredi 10 Juillet 2002

Le Président de la République et le gouvernement multiplient les discours et les intitulés ministériels faisant la promotion médiatique du développement durable. Force est pourtant de constater que les orientations prises ou annoncées depuis deux mois ne vont pas dans ce sens.



Le Président de la République et le gouvernement multiplient les discours et les intitulés ministériels faisant la promotion médiatique du développement durable. Force est pourtant de constater que les orientations prises ou annoncées depuis deux mois ne vont pas dans ce sens :

- affirmation sans autre forme de procès, que l'énergie nucléaire est la plus propre, faisant l'impasse sur la lourde question du traitement des déchets

- abandon de la modulation des aides à l'agriculture au profit du modèle productiviste agricole

- silence sur la question essentielle des modes de transports des marchandises, pourtant au coeur de l'actualité avec le Tunnel du Mont-Blanc ; Nous pensons au contraire indispensable d'accentuer l'effort dans deux directions prioritaires, la lutte contre l'effet de serre et la protection de la bio-diversité.

 

Aucune décision concrète n'a pour le moment été prise dans ce sens par le gouvernement. Dans la perspective du Sommet de Johannesburg, on ne pourra se satisfaire d'intentions floues ou abstraites. Pour s'opposer à la mondialisation libérale à l'oeuvre, la France doit faire preuve d'une détermination totale en faveur d'une part de la création d'une organisation mondiale de l'environnement et d'autre part d'une réforme profonde des institutions de régulation internationale, par exemple par l'instauration d'un conseil de sécurité économique. Nous demandons en outre que le Sommet de Johannesburg soit l'occasion de décisions concrètes, permettant de garantir, dans les pays les plus pauvres, les services publics ainsi que l'accès aux biens publics essentiels, l'eau, l'assainissement, la fourniture d'énergie, la santé, la formation, et d'accroître l'aide publique au développement. Nous poursuivrons les contacts avec les ONG et le Parti Socialiste Européen afin de prendre une initiative en ce sens.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu