Connectez-vous S'inscrire






Archives

Séisme mortel en Asie, Michel Barnier est sur place

Rédigé par Arif Kamar | Mardi 28 Décembre 2004

La terre a mortellement tremblé en Asie (9.0 sur l’échelle de Richter). Un séisme d’une violence jamais égalée depuis quarante ans a secoué l’Asie du sud-est dans la matinée du dimanche 26 décembre. A ce jour, les estimations s’élèvent à plus de 23 000 morts. Ce bilan ne cesse de s’alourdir d’heure en heure. Le Sri Lanka (plus de 10 000 morts), l’Inde, l’Indonésie et la Thaïlande sont les principales zones touchées.



La terre a mortellement tremblé en Asie (9.0 sur l’échelle de Richter). Un séisme d’une violence jamais égalée depuis quarante ans a secoué l’Asie du sud-est dans la matinée du dimanche 26 décembre. A ce jour, les estimations s’élèvent à plus de 23 000 morts. Ce bilan ne cesse de s’alourdir d’heure en heure. Le Sri Lanka (plus de 10 000 morts), l’Inde, l’Indonésie et la Thaïlande sont les principales zones touchées.

Une catastrophe humanitaire sans précédent

La secousse de très forte amplitude - 9.0 sur l’échelle de Richter - a été enregistrée au large de l’île indonésienne de Sumatra. Ses effets ont été ressentis à plus de 6 000 kilomètres, jusque sur les côtes d’Afrique de l’Est. Le séisme a provoqué un véritable raz-de-marée, faisant déferler sur les zones littorales des vagues effrayantes – pour certaines hautes de 10 mètres –, emportant tout sur leur passage et entraînant la mort de milliers de personnes.
C’est une catastrophe naturelle et humaine sans précédent qui frappe aujourd’hui l’Asie. Outre les 23 000 morts, de nombreuses personnes sont à ce jour portées disparues et les rescapés sont pour la plupart sans-abri et complètement démunis.
Parmi les victimes, on recense aussi de nombreux touristes européens venus profiter des paysages de rêve de cette région, comme Phuket (au sud de le Thaïlande) ou les Maldives (Océan Indien). Dans les stations balnéaires, il n’y a quasiment plus d’hôtels ni bungalows, à cause des ' murs d’eau ' qui ont tout détruit.
Face à ce bilan désastreux, plusieurs pays européens ainsi que les Etats-Unis se mobilisent pour apporter leur aide et la Commission européenne aurait débloqué 3 millions d’euros d’aide d’urgence.

Michel Barnier est sur place

Il s’agit pour les gouvernements européens de recueillir des informations sur les victimes et les personnes disparues car nombreuses sont celles qui ne sont pas identifiées et dont la nationalité reste inconnue. Par ailleurs, l’envoi de matériel, d’effectifs et de fonds dans les zones sinistrées par l’ensemble des organisations humanitaires a déjà commencé.
L’étendue géographique de la catastrophe et l’urgence de la situation ne facilitera sûrement pas l’organisation des secours. La mobilisation émane des pays du monde entier, selon leurs moyens respectifs. Le ministre français des affaires Etrangères, Michel Barnier, s’est envolé hier après-midi pour une tournée dans la région. Et le Quai d'Orsay a mis en place un numéro d'urgence à la disposition des familles : 01 45 50 34 60





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu