Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ségrégation des sexes : les juifs ultra-orthodoxes choquent Israël

Rédigé par La Rédaction | Lundi 2 Janvier 2012



Les juifs ultra-orthodoxes, aussi appelés haredim, sont en guerre ouverte contre l'Israël laïque et leur gouvernement. Depuis plusieurs semaines, ils militent ouvertement pour la non mixité dans les lieux publics et réclament la séparation stricte des sexes, notamment dans les transports en commun.

Face de telles revendications, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté le 27 décembre à Beit Shemesh, à 30 kilomètres de Jérusalem, pour dénoncer les ultra-orthodoxes qui cherchent à imposer leurs codes religieux dans cette ville. Une manifestation monstre qui a découlé notamment d'un reportage à la télévision dans lequel une fillette de huit ans se plaignait d'avoir été insultée sur le chemin de l'école par des juifs ultra-orthodoxes qui lui reprochaient une tenue « indécente ». Pourtant, la fillette était scolarisée dans une école liée au courant sioniste religieux, mais que les haredims trouvait trop « laxiste » à leurs yeux

Une nouvelle étape a été franchie par les haredim samedi 31 décembre. Pour manifester leur colère, des enfants à l’étoile jaune et en habits rayés de déportés de la seconde guerre mondiale ont paradé lors d'une manifestation à Jérusalem qui a réuni plusieurs centaines d’haredim, dont certains ne reconnaissent pas Israël, estimant qu'un Etat juif ne peut naître qu'avec la venue du Messie. Des adultes ont également défilé dans un cage avec les tenues de détenus rayés qui rappellent une sombre période de l’Histoire.

Pour les responsables du Yad Vashem, le mémorial de la Shoah de Jérusalem, il s’agit d’une « insulte à la mémoire de toutes les victimes juive ». « Nous qui avons survécu et vécu ces crimes nazis sommes particulièrement choqués de voir les manifestants utiliser sans honte aucune des enfants dans cet outrage public. Ils ont insulté la mémoire de toutes les victimes juives, y compris celles qui étaient ultra-orthodoxes », a dénoncé Elan Steinberg, vice-président du Rassemblement américain des survivants de l'Holocauste et de leurs descendants.

Derrière l'image de l'unité que cherche à montrer Israël au monde, les clivages religieux et politiques au sein de sa société sont bien réels.

Lire aussi :
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
Stéphane Hessel : « Israël doit changer d'attitude envers les Palestiniens »




Loading












Recevez le meilleur de l'actu