Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sarkozy 'ne dramatise pas les enjeux' du débat

| Mercredi 2 Mai 2007



Mercredi, Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il ne fait pas partie de "ceux qui dramatisent les enjeux d'un débat à ce point-là".

"Je ne crois pas que les Français choisissent un président de la République sur la seule impression qu'ils auront sur un débat de deux heures", a estimé Nicolas Sarkozy sur France-Inter, à quelques heures de son unique face-à-face avec sa rivale socialiste Ségolène Royal.

"Les Français regardent ce débat avec beaucoup plus de sérénité que certains observateurs" et "réfléchissent beaucoup", a souligné le candidat de l'UMP, rappelant qu'"ils ont été 85% à voter" au premier tour. "Chaque moment est décisif mais je ne suis pas de ceux qui dramatisent les enjeux d'un débat à ce point-là".

Reprenant sa comparaison avec le Tour de France cycliste, Nicolas Sarkozy a expliqué qu'"il y a des étapes de montagne, nous serions soit dans les Pyrénées, soit dans les Alpes, l'Alpe-d'Huez, mais chacun sait que pour ramener le maillot jaune sur les Champs-Elysées, il y a des étapes de plaine". "Les étapes de plaine, cela peut réserver de grande surprise".

Et Nicolas Sarkozy de conclure: "il faut être au rendez-vous dans les montagnes mais il ne faut pas être déconcentré dans la plaine".




Loading












Recevez le meilleur de l'actu