Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

'Sarkozy n'est pas le bienvenu'

| Jeudi 29 Novembre 2007



Le président français "n'est pas le bienvenu" en Algérie, a déclaré jeudi le secrétaire général de l'Organisation nationale des Moudjhadine (anciens combattants) Saïd Abadou, dans un déclaration au quotidien Al Khabar.

M. Abadou, dont les propos ont été recueillis au téléphone par Al Khabar, a apporté son soutien au ministre des Moudjahidine Mohammed-Cherif Abbas, qui avait déclenché une polémique à Paris en évoquant, lundi, les origines "juives" du président français et le "soutien" dont il aurait bénéficié auprès d'un prétendu "lobby juif" en France pour accéder à l'Elysée, avant de nuancer ses propos.

"En tant qu'Organisation nationale des moudjahidine, nous disons que Sarkozy n'est pas le bienvenu en Algérie, car nous considérons que sa visite s'inscrit dans des objectifs diplomatiques clairs", a ajouté M. Abadou. Il n'a pas énuméré les "objectifs diplomatiques" qu'il attribue au chef de l'Etat français.

La France s'est étonnée des déclarations du ministre algérien des Anciens combattants alors que M. Sarkozy est attendu le 3 décembre à Alger pour sa première visite d'Etat en Algérie et la deuxième dans ce pays depuis son élection en mai.

Dans le même temps, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale Jean-Marc Ayrault a jugé jeudi que Nicolas Sarkozy ne pouvait "pas aller à Alger sans obtenir avant des excuses", après les propos du ministre algérien. M. Ayrault s'est dit, sur RTL, "fortement indigné" par ces déclarations.

"Je ne dis pas que tous les Algériens pensent ça, et j'espère bien que non, mais l'objectif, c'est quand même que les relations entre la France et l'Algérie s'apaisent. Il faut que chacun y mette du sien, il faut travailler ensemble main dans la main. Ca passe par des gestes forts, mais pas seulement de la France, aussi de l'Algérie", a expliqué le député-maire de Nantes.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu