Connectez-vous S'inscrire






Archives

Sarkozy: 'il n'est pas dans l'intention du gouvernement de supprimer la durée légale du travail'

| Jeudi 10 Janvier 2008

Mardi, lors de sa conférence de presse de vœux, M. Sarkozy avait affirmé qu'il souhaitait mettre fin aux 35 heures en 2008. Hier le président de la République a précisé ses propos et assuré qu’il n’avait pas l’intention de supprimer la durée légale du travail, comme l'en accusent syndicats et opposition.



Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy
"Il n'est pas dans l'intention du gouvernement de supprimer la durée légale du travail"

Le président français a assuré mercredi qu'il n’avait pas l’intention de "supprimer la durée légale du travail".

Oui, en 2008 je veux qu'on aille beaucoup plus loin dans la réforme des 35 heures", mais "il n'est pas dans l'intention du gouvernement de supprimer la durée légale du travail", a juré le président dans ses vœux aux parlementaires.

La durée légale du travail "est le point de départ du calcul des heures supplémentaires", a rappelé M. Sarkozy. "Si on supprime la durée légale, il n'y a plus d'heures supplémentaires", "je ne suis pas très intelligent, mais j'ai compris ça", a ironisé le chef de l'Etat.

Accusant la gauche de l'avoir caricaturé, il a expliqué qu'il voulait simplement aller plus loin dans les assouplissements aux 35 heures pour "libérer les entreprises du carcan des règles qui freinent ou empêchent le recours aux heures supplémentaires" et "déplafonner le recours aux heures supplémentaires qui empêchent ceux qui veulent travailler plus de le faire".


Il revient sur ses propos

Nicolas Sarkozy est revenu sur son propos de mardi provoquant un tollé à gauche et chez les syndicats qui ont dénoncé la "fin de la durée légale du travail".

Mardi, lors de sa conférence de presse de vœux, M. Sarkozy avait affirmé qu'il souhaitait mettre fin aux 35 heures en 2008.

Alors qu'on lui demandait s'il souhaitait que 2008 soit l'année de la fin de la semaine de travail de 35 heures, il a lâché: "pour dire les choses comme je les pense, oui!".

Travailler au-delà de la durée légale

"Ce que nous souhaitons faire, c'est libérer les contraintes qui actuellement pèsent sur les entreprises et les salariés et qui les empêchent, pour les cas où c'est utile pour les entreprises et souhaité par les employeurs et les salariés, de travailler au-delà de la durée légale", a dit Christine Lagarde sur BFM.

"Ce que les entreprises me disent aujourd'hui, c'est 'les contingents on n'en veut plus' (...) C'est vraiment ça que le président a en tête : faire en sorte que dans les entreprises, en fonction de l'activité économique, on puisse organiser le travail dans un contexte plus souple", a expliqué la ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi.

"On est en train de libérer les contraintes. Le chef de l'Etat a ça en tête", a insisté Christine Lagarde, après les propos tenus mardi par le président Nicolas Sarkozy.

"La durée légale, elle va subsister telle qu'elle existe, il y aura toujours une durée légale du travail", a renchéri Christine Lagarde sur BFM.

Pour la ministre, le président de la République et le gouvernement donnent un "signal fort" : "un régime de liberté, une méthodologie de concertation et le travail au cœur de l'économie.




Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu