Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sarkozy confirme son engagement en faveur d'un tribunal international au Liban

| Jeudi 10 Mai 2007



Jeudi, le président français élu Nicolas Sarkozy a confirmé son engagement en faveur de la constitution d'un tribunal international pour juger les responsables de l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafic Hariri, a rapporté son fils Saad Hariri.

Le chef de la majorité parlementaire libanaise était reçu à la mi-journée au palais l'Elysée par le président sortant Jacques Chirac et son successeur Nicolas Sarkozy, qui prendra ses fonctions le 16 mai.

"Le président élu Sarkozy a affirmé la nécessité de former un tribunal international pour l'assassinat de Rafic Hariri et de tous les autres qui ont été assassinés au Liban", a rapporté Saad Hariri après la rencontre.

Rappelant que la création d'un tribunal avait échoué au parlement national libanais, Saad Hariri a affirmé que "c'est à l'ONU maintenant de (créer) le tribunal international sous le chapitre 7" de la charte des Nations unies, qui prévoit la possibilité pour le Conseil de sécurité de prendre des mesures "pour maintenir ou rétablir la paix".

"Moi, Saad Hariri, je suis avec le tribunal sous le chapitre 7", a-t-il ajouté, expliquant que "le processus pour aller (vers) le tribunal avec la France et l'Amérique et les autres pays, (dont des) pays arabes aussi a commencé". "Je crois qu'on va y arriver le plus vite possible."

Selon M. Hariri, Nicolas Sarkozy a aussi affirmé son intention de "continuer les relations entre le Liban et la France de la même manière qu'elles étaient dans le passé avec le président Chirac".




Loading












Recevez le meilleur de l'actu