Connectez-vous S'inscrire






Psycho

Sarah, 32 ans : « Mon mari fume et boit, j’ai besoin qu’on m’écoute »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Samedi 3 Janvier 2015



« Bonjour, voici mon histoire : cela fait 4 ans et quelques que je me suis mariée, j’ai un garçon et une petite fille, et je suis âgée de 32 ans.

J’ai besoin qu’on m’écoute et me conseille. Je l’ai connu un an avant le mariage, il me paraissait un ange.

Au début de notre mariage, il avait différentes réactions et je sentais qu’il avait un dédoublement de personnalité, mais je suis de nature patiente et je ne voulais pas le quitter, par amour.

Après plusieurs disputes, je partais chez ma famille et restais jusqu’à deux mois loin de lui. La raison de nos disputes, c’était son comportement avec moi, ses insultes. Il ne reconnaissait pas que j’étais une bonne épouse, avait des doutes sur moi, voulait que j’abandonne mon travail, sachant qu’il ne pouvait pas assurer le minimum pour sa famille tout seul. Il m’a giflée une fois ; quand il pique ses crises, il casse ce qu’il a devant lui.

Il prend du Lexomil, fume, prend de la chemma, et il buvait. Je lui ai demandé d’arrêter, mais il m’a menti et a ramené de l’alcool à la maison, j’étais hors de moi.

Aujourd’hui, je ne sais pas s’il a arrêté de boire ! J’ai découvert la semaine passée qu’il fume des joints (cannabis) et dans la maison.

J’ai parlé à ses parents, ils lui ont crié après et actuellement je suis chez mes parents avec mes deux enfants.

Il a des sautes d’humeur et c’est un menteur, il n’est pas agressif avec ses enfants mais avec moi si, verbalement.

La voix de la raison me dit de divorcer, car j’ai peur que mes enfants subissent avec le temps ses sautes d’humeur. Mais quelque chose en moi me dit de rester avec lui, j’ai peur que mes enfants ne comprennent pas plus tard mon divorce et me jugent moi au lieu de lui, sachant que c’est moi qui les prends en charge depuis leur naissance.

PS : mon fils a 3 ans et ma fille 9 mois. »

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Voilà une situation, hélas, assez courante, mais quelques détails du comportement de votre mari me font penser qu’il aurait sans doute besoin d’être stabilisé.

Si vous l’aimez, pourriez-vous lui faire comprendre que pour sauver votre couple et préserver l’équilibre de vos enfants, encore bien petits, il aurait intérêt à se faire suivre pour ces sautes d’humeur, qui présentent un symptôme de déséquilibre certainement améliorable.

Pourquoi vous insulte-t-il ? Auriez-vous pu, par votre comportement, contribué à ses reproches ? Peut-être pas, mais c’est important de se poser la question.

La question des enfants est à réfléchir, car si l’atmosphère à la maison n’est pas harmonieuse, si les insultes et l’insécurité l’emportent, mieux vaut pour les enfants un climat plus serein.

Pourquoi craindre leur éventuel reproche si votre décision est prise en votre âme et conscience et dans leur intérêt ? Vous connaissez la puissance de l’intention ? Les enfants sont particulièrement doués pour la sentir. Votre sincérité suffira…

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Loading














Recevez le meilleur de l'actu