Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sans papiers: report du procès d'un militant du RESF

| Samedi 21 Avril 2007



Vendredi, le premier procès d'un militant du Réseau Education Sans Frontières (RESF), poursuivi devant le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence pour s'être opposé à l'expulsion d'un parent d'élèves sans papiers, a été renvoyé au 22 octobre.

Entre mille et deux mille personnes ont manifesté vendredi à Aix-en-Provence pour la relaxe de Florimond Guimard, professeur des écoles, au matin d'un procès que RESF voulait emblématique à deux jours de l'élection présidentielle.

Dénonçant le report de l'audience, l'un des avocats de M. Guimard, Me Claudie Hubert, a déclaré à l'AFP que "plus de 200 personnes demandent à être poursuivies si les poursuites contre lui ne sont pas abandonnées".

Militant de RESF depuis ses débuts ainsi que du SNUipp-FSU, Florimond Guimard a été mis en examen pour "violence sur agent de la force publique aggravée" après avoir participé le 11 novembre 2006 à l'aéroport de Marignane à une action contre l'expulsion d'un parent d'élèves algérien sans-papiers. Ce dernier a ensuite été libéré sur décision du procureur.

Deux policiers accusent le militant de RESF d'avoir tenté de percuter leur voiture avec la sienne et d'avoir projeté une barrière sur l'un d'eux.

Florimond Guimard nie toute violence et dénonce "une forme de criminalisation de la citoyenneté militante". Il risque trois ans de prison et 45.000 euros d'amende.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu