Connectez-vous S'inscrire






Monde

Russie : les ghettos musulmans soulèvent un tollé

Rédigé par Zaynab Ali | Vendredi 23 Mai 2008

En Russie, la récente proposition du co-président du Conseil des muftis a soulevé un tollé, que ce soit chez les musulmans ou auprès d'experts de la question de l'islam dans le pays. Ce dernier a en effet suggéré de créer dans les villes des quartiers réservés spécialement aux musulmans. Une suggestion jugée "déplacée" par ses pairs.



'Déclarations provocatrices'

Nafugulla Achirov, le co-président du Conseil des muftis de Russie, a proposé le 19 mai dernier de créer dans les villes russes des quartiers réservés exclusivement aux musulmans, sortes de ghettos musulmans destinés, selon lui, à réduire sensiblement le nombre d'agressions contre les musulmans. C'est RIA Novosti, l'agence russe d'information internationale, qui le rapporte.

Ces propos ont été immédiatement suivis de critiques virulentes de la part des musulmans russes. Pour Ismaïl Berdiev, le président du Centre de coordination des musulmans du Caucase du Nord, "M. Achirov est connus pour ses déclarations provocatrices discréditant l'image des adeptes de l'islam. Sa proposition de créer des 'quartiers purement musulmans' est, pour le moins, déplacée".

Russie : les ghettos musulmans soulèvent un tollé

'Mythes populaires'

"La Russie ne sera jamais un Etat où les musulmans vivront séparés du reste de la société. La force morale des peuples russes consiste dans l'impossibilité de les isoler les uns des autres en les enfermant dans des réserves", a-t-il ajouté.

Albir Krganov, le premier vice-président de la Direction spirituelle des musulmans de la Russie centrale, a quant à lui effectué une comparaison assez hasardeuse entre les musulmans russes et leurs coreligionnaires Français, estimant "qu'en matière de religion, on ne peut pas comparer la Russie, par exemple, à la France. Les musulmans russes sont des autochtones et non pas des immigrés arrivant Dieu sait où comme en Europe de l'Ouest et peuplant des quartiers entiers dans les banlieues parisiennes."

Lors d'une conférence de presse organisée mercredi 21 mai à Moscou, Roman Silantiev, chercheur sur l'islam, a estimé que "les musulmans refuseront de vivre dans des réserves comme l'a proposé le coprésident du Conseil des muftis de Russie, Nafigoulla Achirov", précisant que "chaque déclaration de M. Achirov provoque un scandale".

A l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage, paru en 2007 et intitulé "Histoire contemporaine de l'Islam en Russie", Roman Silantiev estimait que "le nombre de musulmans vivant en Russie est exagéré d'un tiers et n'excède pas en réalité 14,5 millions de personnes".

Destiné à mettre à mal les "mythes populaires au sujet de la religion musulmane en Russie", l'ouvrage précisait également que le mythe selon lequel "les Russes se convertissent massivement à l'Islam" est faux. "Moins de 3000 Russes ont adopté la religion musulmane ces quinze dernières années", soulignait alors le chercheur.

En Russie, les musulmans sont en grande partie des sunnites. Trois organisations musulmanes prétendent au statut fédéral (central) : le Conseil des muftis de Russie, dont le siège est à Moscou, la Direction spirituelle centrale des musulmans de Russie, qui se trouve à Oufa, et le Centre de coordination des musulmans du Caucase du Nord.

Selon diverses évaluations, 11 à 22 millions de musulmans vivent sur le territoire de la Fédération de Russie, soit 8 à 15 % de la population du pays.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu