Connectez-vous S'inscrire






Archives

Royal : « Non seulement l’Etat doit, mais peut »

| Vendredi 2 Mars 2007

Lors d’un meeting tenu à Mont-de-Marsan dans l’Aquitaine hier, Ségolène Royal s’est exprimée sur le plan de restructuration d’Airbus, estimant que « l’actuel gouvernement est responsable de ce désastre ».



Responsable

« L'annonce catastrophique est là : suppression de 10000 emplois en Europe et 4000 en France. L'actuel gouvernement est responsable de ce désastre. » La candidate du Parti socialiste s’exprimait devant près de 6000 militants à Mont-de-Marsan ce jeudi soir, et c’est avec ce dossier brûlant qu’elle entame ses deux journées dans la région Aquitaine. «Les dirigeants n’ont pas fait jouer à l’Etat son rôle d’actionnaire responsable, pour exercer la vigilance indispensable » a lancé Ségolène Royal dans une région où elle sait bien que le sujet est très porteur puisque la sous-traitance aéronautique y est implantée. Selon elle, le gouvernement aurait « tardé à réagir aux délais de fabrication » et est donc « responsable de ce désastre ».

« Un actionnaire privé s'est désengagé et il faut que le gouvernement mette cet actionnaire face à ses responsabilités » a lancé la candidate du Parti socialiste à l’élection présidentielle. Fustigeant un « ministre candidat qui dit que l’Etat ne peut rien faire », Ségolène Royal a martelé : « Non seulement l’Etat doit, mais peut ».

« Si les Français nous font confiance, nous remettrons totalement à plat le dossier Airbus », a promis la candidate, estimant que « le pacte social est rompu à Airbus, entreprise où les « dirigeants gagnent 2,3 millions d’euros par an, hors stock-options ».

Sarkozy et Bayrou : même combat

«On ne peut pas, le temps d’une campagne, compter fleurette à la gauche, puis courir chez soi dès la proclamation des résultats », a par ailleurs lancé Ségolène Royal à l’intention de François Bayrou, précisant que « le juste milieu n’est pas le milieu juste ».

Traitant le candidat de l’UMP de « contre-exemple civique », puisque Nicolas Sarkozy « prétend rompre avec une équipe disqualifiée alors qu'il s'accroche jusqu'au bout au gouvernement », la candidate socialiste a précisé : « La morale politique consiste à rendre des comptes sur ses actes ».





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu