Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Royal : 'Je suis délivrée de l'amertume'

| Lundi 20 Août 2007



L'ex candidate socialiste à la présidentielle Ségolène Royal est revenue sur sa défaite dans une interview accordée au Journal du Dimanche et dans laquelle elle se dit "totalement prête à réinvestir pleinement le champ politque".

Sa "première intervention publique" aura lieu le 25 août, soit une semaine avant l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle. C'est Ségolène Royal elle-même qui l'annonce, expliquant qu'elle souhaite désormais "maîtriser son calendrier".

"Entre la campagne interne du PS et la vraie campagne, j'ai été sur la brèche pendant presqu'un an, comme à marche forcée. J'ai dû gérer, parfois à la hâte les déséquilibres. Il y a eu des dysfonctionnements et des erreurs sur lesquels j'ai pu réfléchir. La présidentielle était une expérience à la fois merveilleuse, exaltante, et épuisante. Aujourd'hui, j'ai le temps, je choisis, je contrôle", explique-t-elle, en promettant de "s'employer à trouver des idées neuves" et à ne pas "s'enfermer dans un courant".

"Le temps n'est plus aux règlements de comptes. Les comportements passés appartiennent au passé. Ressasser, c'est de l'énergie perdue" a déclaré Ségolène Royal au JDD, ajoutant : "J'ai attendu pour faire mon autocritique, mais je la fais. Pour mieux rebondir, pour redémarrer. Lorsque j'étais en Guadeloupe, tous ceux que je croisais m'appelaient la femme debout, comme au temps de la campagne. Rien ne m'a fait plus plaisir. Rien ne correspond plus à la réalité qui est la mienne aujourd'hui".

Revenant sur sa séparation d'avec François Hollande, Mme Royal a déclaré : "Nous avons beaucoup parlé entre nous. L'équilibre familial s'est réorganisé autrement, et s'est peut-être même renforcé. Ce qui nous tue pas nous rend plus fort".




Loading














Recevez le meilleur de l'actu