Connectez-vous S'inscrire






Société

Ribéry, révélation de l’année ?

Rédigé par Aurélien Soucheyre | Jeudi 22 Juin 2006

Franck Ribéry est né comme une blague le 1re avril 1983 à Boulogne-sur-Mer. La vie ne lui a pourtant pas souri de suite. A peine avait-il deux ans qu’il traverse le pare-brise d’une voiture. S’il n’a gardé souvenir de cet accident de la route, les cicatrices sur son visage s’en chargent pour lui. Aujourd’hui, s’il fait peur aux défenses adverses, c’est par un jeu manifestement punchi et offensif. L’enfant du Pas-de-Calais s’est imposé comme une valeur sure du championnat français puis de l’équipe de France. Retour sur un parcours mené tambour battant.



Franck Ribéry sous le maillot marseillais. Il est annoncé à Lyon pour la saison prochaine
Franck Ribéry sous le maillot marseillais. Il est annoncé à Lyon pour la saison prochaine

De clubs en clubs


A 16 ans, Frank Ribéry quitte le centre de formation de Lille pour mauvais résultats scolaires. A deux doigts de tout plaquer après cet échec au LOSC, il regagne sa ville natale. Il débute alors la saison 2000-2001 en CFA avec son club de Boulogne-sur-Mer.

Repéré par Jean Fernandez, il arrive au FC Metz en 2004. Au terme de la 4e journée, Metz est leader avec 10 points et Ribéry est sacré meilleur joueur du mois d’août. Ce départ en fanfare lui vaut une sélection chez les Espoirs de René Girard. Pour sa première entrée avec les bleuets, il marque face à la Slovaquie. Malgré cette bonne introduction en Ligue 1, Ribéry quitte Metz en janvier pour rejoindre le club turc de Galatasaray. Adulé du public, il se voit surnommé «Ferraribéry» ou encore «Scarface» et remporte la Coupe de Turquie. A cause d’un non versement de salaire, Ribéry quitte la Turquie pour rejoindre l’Olympique de Marseille, où un autre Boulonnais s’était précédemment illustré : Jean-Pierre Papin.

Retrouvant le coach Jean Fernandez, il carbure durant toute la saison, est élu plusieurs fois meilleur joueur du mois, mais perd en final de la Coupe de France. Etoile d’or France Football 2005-2006, Ribéry est sélectionné en équipe de France par Raymond Domenech alors qu’il n’avait jamais joué en bleu.

Ribéry, révélation de l’année ?

«C’est l’islam qui me donne la force sur le terrain»


Avant ses entrées sur le terrain, il n’est pas rare de voir Ribéry prier. Son épouse est musulmane, il a lui-même choisi l'islam comme religion. Il a d’ailleurs déclaré : «C’est l’islam qui me donne la force sur le terrain et en dehors».

Sa motivation sans borne et son niveau de jeu ont séduit le sélectionneur tricolore. Domenech n’est pas apprécié des supporters, journalistes, voire des joueurs. Ses choix ne semblent pas souvent être les plus judicieux et les critiques tombent suite aux mauvais résultats (parfois même avant). Mais si le sélectionneur peut se targuer d’une bonne intuition, en dehors du duo Abidal-Malouda, c’est bien celle de la venue de Ribéry.

Ses déboulés tonitruants en ont fait une des dernières coqueluches des supporters, dans un contexte où l’équipe de France déçoit. Symbole fort : sa première sélection s’est faite lors de la dernière apparition de Zidane au Stade de France. Nous verrons si Ribéry tiendra au Mondial et par la suite, comme un certain Thierry Henry qui avait commencé en 1998.

Ribéry, révélation de l’année ?

Entre joker et titulaire


Déjà titularisé face à la Suisse, Frank Ribéry sera sans doute présent contre le Togo. Ce match de la dernière chance verra les Bleus se qualifier pour les 8e de finale en cas de victoire.

Si la défaite pointe, l’aventure s’arrête momentanément pour les Bleus et définitivement pour Zidane. Ce n’est que du sport, un simple jeu. Mais il serait sympathique de voir le capitaine partir après un bon parcours… Ribéry, qui admire le héros de 98, aura sans doute à cœur de lui offrir un match de plus sous le maillot bleu.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu